Des idées cadeaux pour Noël

Archives

Romanée-Conti : quand on aime, on ne compte pas !

 

Cela ne vous a peut-être pas échappé si vous suivez l’actualité du vin : le record de la bouteille la plus chère au monde vient d’être pulvérisé.

Vins d’exception : la flambée des prix

En effet, le 13 octobre dernier, lors d’une vente organisée par la maison Sotheby’s à New York, une bouteille de Romanée-Conti millésime 1945, est partie à 482 000€. De quoi donner le vertige. Pour rappel, le dernier record pour une bouteille de format standard datait de 2010, pour un Château Lafite Rothschild de 1869 qui n’avait atteint “que” 201 000€.

La spéculation sur les vins les plus prestigieux atteint des sommets, enrichissant considérablement les plus grands châteaux bordelais et domaines bourguignons, mais cache aussi une réalité moins envieuse pour la majorité des vignerons comme l’indique Ophélie Neiman dans son article “Prix du vin : l’ivresse des extrêmes” (le monde, 21/06/2016). Ainsi, pour la région de Bordeaux, entre 1986 et 2012 le prix des premiers crus classés a augmenté de 700%. Dans la même période de 26 ans, le prix des vins de Bordeaux génériques (vendus autour de 7€ la bouteille), lui, n’a augmenté que de 25% en moyenne.

Une consommation de masse peu qualitative

En dehors du monde de la spéculation mondialisée, qui ne concerne qu’une infime partie de la production, le vin reste un produit de consommation courante. A l’opposé des salles de ventes aux enchères de New York ou Hong-Kong, 70 % des bouteilles sont achetées en France en supermarché, pour un prix moyen de 3,20€. Dans ces conditions, une fois la marge de la grande distribution et les frais de transport retirés, il ne reste que des miettes pour réellement produire du vin et au passage, respecter l’environnement.

…mais une vraie place pour le bon vin au bon prix

Heureusement pour les amateurs, entre ces deux extrêmes, il reste une vraie latitude pour trouver du bon vin au bon prix, fabriqué par des vignerons engagés et talentueux. La qualité est là, elle n’a même jamais été aussi élevée qu’aujourd’hui et Trois Fois Vin est là pour vous en faire profiter !

Autres articles à ne pas manquer en lien avec le sujet :

Les circuits d’achat du vin
Peut-on trouver un bon vin sans dépenser trop
Sélectionner des vins: un vrai métier
Le vin et les classements
Quatre saisons à la Romanée-Conti

Pour en savoir plus sur Trois Fois Vin, « le bon vin par abonnement », c’est par ici