Château de Chatelard MORGON 2017 Les Roches

Château de Chatelard MORGON 2017 Les Roches

Château du Chatelard
MORGON 2017
Les Roches

14.50 € / bouteille

12.33 € pour les abonnés

- +

Description

Château du Chatelard - MORGON 2017 Les Roches est le troisième vin, le plus complexe des 3, de la box Buissonniers du mois d'Octobre 2019.

Les moines ne s'étaient pas trompés, ce terroir de roches produit des vins de très grande qualité comme ce Morgon issu à 100% de gamay. L'authenticité du fruit est gardé puis un passage en fûts bourguignons façonne parfaitement ce vin.

Idéal avec des brochettes de magret, des tomates farcies, de la charcuterie.

Dégustation

nez — complexe, aromatique ! cerise noire, léger boisé

bouche — gourmand, suave, concentré en finale

garde — 2019-2022

service 14-16°

Accords

brochettes d'agneau, tomates facies, charcuterie

Le domaine

Morgon est (avec Moulin-à-vent), une des stars des 10 crus du Beaujolais, en tout cas une des plus célèbres. Après avoir découvert Régnié le mois dernier, voici un autre vin de cette région qui a longtemps souffert d’un injuste dénigrement lié au « beaujolais nouveau ». Heureusement, les vrais amateurs de vin ont sû véhiculer la bonne parole, et c’est aujourd’hui une région très en vogue (et magnifique à visiter) ! Les vignes du château du Chatelard ont été façonnées par les moines de l’abbaye de Tournus, parcelle par parcelle, dès le XIIème siècle. De la bâtisse d’origine, seules les caves subsistent après un incendie. Le château fut reconstruit au XVIIIème siècle. Les 28 hectares de vignes actuels ont été plantés avant 1955, leur statut de « vieilles », leur donne plus de profondeur, en enracinement et en goût. Leur très forte densité (10000 pieds à l’hectare – pour les nuls en maths, c’est 1 pied tous les mètres ! Serrés, serrés…), favorise les petits rendements, car plus de pieds doivent se partager les mêmes nutriments. Les vignes sont taillées traditionnellement « en gobelet », c’est à dire non-palissées, non attachées. Elles poussent au ras du sol, empêchant toute mécanisation.

Le vin

Pour cette cuvée, les vignes sont situées sur des côteaux orientés plein sud. Les sols de schistes, quarz et gneiss (d’où son nom de cuvée « les roches » !) sont enherbés, pour respecter la vie biologique. Les raisins de gamay (rendements minuscules de 30hl/ha) sont récoltés à la main, ce qui est obligatoire dans tout le Beaujolais. On égrappe ensuite, et après la fermentation, on « entonne » dans des fûts bourguignons pour un élevage qui durera 10 mois avant la mise en bouteille.

Recevoir de nos nouvelles