Clos de l'Aven MONTPEYROUX 2012 - Trois Fois Vin

Clos de l'Aven MONTPEYROUX 2012

Clos de l'Aven
MONTPEYROUX 2012

19.00 € / bouteille

16.15 € pour les abonnés

- +

Description

Clos de l'Aven MONTPEYROUX 2012 fait partie de la sélection de l'abonnement cachottiers du mois de Novembre 2016.

Le terroir de Montpeyroux se situe au coeur des magnifiques terrasses du Larzac. C'est là que Fabrice et Yasmina Ayala conduisent avec amour et bienveillance ce jeune et petit domaine d'un hectare seulement. Sans engrais chimique ni pesticide, le travail du sol à la charrue sert de désherbant ! L'encépagement du vignoble est de 25% syrah, 40% grenache et 35% mourvèdre.

Résultat : un vin caressant et raffiné, long en bouche et un nez expressif, alliant fruits noirs et romarin. Un pur délice qui enchantera une terrine ou un ragoût de mouton. parfait également avec un osso bucco.

Ouvrir à l'avance et servir à 16-17° pour en apprécier pleinement tous les arômes.

Dégustation

 nez — expressif ! cerise, myrtille, romarin

bouche — caressant, raffiné, long en bouche... 

garde — 2016-2020

service 16-17° (ouvert d’avance) 

Accords

osso bucco - ragoût de mouton - terrines

Le domaine

Le terroir de Montpeyroux (qui signifie «Mont Pierreux») se trouve au coeur des fameuses terrasses du Larzac sur un secteur du Languedoc réputé pour sa production de vins souvent charpentés. il doit sa renommée à quelques vignerons ambitieux qui ont su porter le nom de ce village parmi les références des vins du Languedoc, à l’image du célèbre Sylvain Fadat du Domaine d’Aupilhac, qui m’a présenté ce jeune (premier millésime en 2005) domaine d’un hectare seulement, conduit en agriculture biologique et aux ambitions dignes d’un grand vigneron. Aucun engrais chimique ni pesticide n’est autorisé chez Fabrice et Yasmina Ayala, le travail du sol à la charrue sert de désherbant ! L’encépagement est de 25% syrah, 40% grenache et 35% mourvèdre. Montpeyroux fait partie de ces grands terroirs du Languedoc, redécouverts, à forte personnalité, et qui n’ont pas fini de faire parler d’eux. A suivre donc !

Le vin

Les vendanges, manuelles, se déroulent uniquement le matin avant que le soleil n’ait eu le temps de trop réchauffer les raisins. Les arômes sont ainsi mieux préservés. Egrappées, les baies arrivent en cuve et attendent que la fermentation démarre spontanément, sans ajout de levures. Puis une longue macération avant le décuvage permet une extraction en douceur des tannins. Le vin passe ensuite 24 mois en fûts de chêne (50% neufs) avant une mise en bouteilles sans filtration. D’une rare finesse pour ce terroir où le soleil rôtit les raisins, son côté épicé et long en bouche signe son potentiel de vieillissement. 

Recevoir de nos nouvelles