Domaine de la Touraize ARBOIS-JURA 2018 Côtes à Côtes

Domaine de la Touraize ARBOIS-JURA 2018 Côtes à Côtes

Domaine de la Touraize
ARBOIS-JURA 2018
Côtes à Côtes

épuisé

Description

Domaine de la Touraize - ARBOIS-JURA 2018 Côtes à Côtes est le second vin rouge des box premium Echanson et Cachottiers du mois de Septembre 2020.

Pour la toute première fois, voici un vin du Jura-Arbois, ici en rouge, dans une box Trois Fois Vin ! Et pas n'importe lequel, celui d'André-Jean et Héléana Morin dont les vignes de trousseau et de pinot noir sont ici rassemblées pour cette cuvée unique en biodynamie. Attention vos papilles vont être accro !

Idéal avec des terrines, des courgettes farcies, des grillades.

Dégustation

nez — subtil, parfumé, fruits rouges compotés

bouche — fin, élégant, séveux, persistant

garde — 2020-2022

service 13-15° surtout pas trop chaud

Accords

terrines, courgettes farcies, grillades

Le domaine

Juste avant le confinement, André-Jean Morin m’a fait l’honneur d’une petite visite pour me présenter ses derniers millésimes. Nous l’avons accueilli avec humilité, connaissant son travail mais ne l’ayant jamais rencontré. Il est vrai que la production de vin du Jura, assez méconnue (à part le vin jaune) est de plus en plus réservée à quelques fins connaisseurs car les prix se sont envolés avec la prise de conscience récente de la nécessité de protéger ce patrimoine exceptionnel par la viticulture bio (25% aujourd’hui). Basé à Arbois, capitale des vins du Jura, le domaine de la Touraize est né en 1704. Cette cuvée m’a conquise par sa subtilité et par l’utilisation des cépages autochtones à laquelle je suis si attachée. Le trousseau (comme le poulsard d’ailleurs) est là chez lui, et se marie à merveille avec le pinot noir, fin et délicat comme lui. Comme pour tous les vins que je vous fais découvrir, je suis uniquement intéressée par ceux qui respectent leur lieu de naisssance, sans lequel ils n’auraient aucune typicité, ni personnalité.

Le vin

Pendant l’hiver, un apport organique est dispersé dans les vignes pour nourrir le sol. Les seuls traitement sont à base de cuivre, de tisanes et de soufre, sans pesticides. Les terres sont labourées plusieurs fois et la plante est aidée dans ses défenses naturelles par des préparations biodynamiques. La minuscule récolte 2018 a obligé André-Jean Morin à concevoir une unique cuvée rassemblant ces deux cépages à 50/50 car il n’en avait pas assez pour en faire deux distinctes. Une fois ramassés à la main, trousseau et pinot noir ont été co-fermentés par les levures indigènes et sont ainsi liés harmonieusement dès le départ. Une recette éphémère, à la tarte tatin ! Après 18 mois d’élevage en foudre de chêne, le vin est embouteillé sans collage ni filtration.

Recevoir de nos nouvelles

non fringilla id consectetur Aenean mattis