Des idées cadeaux pour Noël

Domaine Michel Caillot - BOURGOGNE 2013 - Les Herbeux

Domaine Michel Caillot - BOURGOGNE 2013 - Les Herbeux

Domaine Michel Caillot
BOURGOGNE 2013
Les Herbeux

Prix Public 19,90 €
Prix Abonnés 16,92 €

Description

Domaine Michel Caillot - BOURGOGNE 2013 - Les Herbeux est le troisième vin de la box Cachottiers du mois de Septembre 2018.

C'est un domaine que nous aimons depuis quelques années et la première impression était la bonne ! Michel Caillot décide d'arrêter de vendre son vin aux négociants pour le mettre en bouteille lui-même. La parcelle des "Herbeux" se trouve dans la commune de Meursault. Les exigences pour la vinification du chardonnay sont dignes d'un orfèvre : fermentation et élevage en fût sur lies, aucune filtration, mise en bouteille à la main. Ce vin est profond, complexe et d'une rare intensité !

A accorder avec une blanquette de veau, un curry de lotte ou un parmentier de crabe.

Commander ce vin

Achat par carton de 6 bouteilles

Le domaine

Le domaine Michel Caillot a été créé en 1962 par Roger Caillot, le père de Michel.  Treize hectares, dont 8 en blanc.  Les (vieilles) vignes ont toutes entre 35 et 70 ans.  La plupart sont en appellation Meursault, sur plusieurs parcelles aux noms très évocateurs, mais également en Santenay, Puligny-Montrachet, Batard-Montrachet, Pommard, Volnay. Michel a commencé à aider son père en travaillant la vigne. Puis le domaine est passé progressivement en agriculture biologique. Petit à petit, il a pris en charge les vinifications.  Il y a 15 ans, il trouve dommage de vendre son vin en vrac aux négociants, et décide de le mettre en bouteilles lui-même.  Depuis quelques années, j’observe et suis maintenant convaincue que ma première impression était la bonne.  Les vins sont d’une rare intensité et toujours un plaisir de les partager.

Accords

blanquette de veau, curry de lotte, parmentier de crabe

Le vin

Dans le village de Meursault, juste sous le célèbre « Clos de la Barre », se trouve une parcelle qui se nomme « les Herbeux ». Au moment de la délimitation des AOC dans le village, cette parcelle était un verger et n’a donc pas été incluse dans l’aire au début du 20è s.  Lorsqu’elle fut plantée en vigne,  il était trop tard, et elle ne porte que le nom de « Bourgogne ». Récoltés à la main, les raisins sont pressés tout en douceur avant que le jus démarre sa fermentation en fût. Sur trois niveaux, la cave permet de travailler par gravité et éviter ainsi que le vin ne transite par des pompes et tuyaux ! Il utilise très peu de SO2, privilégiant le CO2 contenu naturellement dans le vin pour le protéger.  Les vins sont élevés «sur lie» le plus longtemps possible dans des fûts dont 30% sont neufs. Pas de filtration, et une mise en bouteilles à la main. Un vrai travail d’orfèvre !

Dégustation

nez — citronné, floral, finement boisé

bouche — profondeur, gras, complexité

garde — 2018-2021

service 10-12°