fbpx

Archives

Costières de Nîmes, AOC trait d’union entre le Rhône et le Languedoc

 

De toutes les AOC de la Vallée du Rhône, Costières de Nîmes est la plus sudiste ! Elle se démarque de ses voisines par son climat placé sous l’influence de la mer Méditerranée.

Vignes_Costières-de-Nîmes

DÉCRIS-MOI LE VIGNOBLE DE COSTIÈRES DE NÎMES !

Il faut imaginer une bande de 40 km faite de coteaux et de plateaux, bordant Nîmes du Nord-Est au Sud-Est. Le vignoble situé dans le département du Gard est donc languedocien, mais seulement en termes administratifs !
Les sols, composés de gress, sont identiques à ceux des Côtes du Rhône car ils sont composés des mêmes alluvions caillouteux venus du fleuve. Comme à Châteauneuf-du-Pape, une couche superficielle de galets emmagasine la chaleur du soleil et la restitue pendant la nuit. Mais à la différence de son voisin, le vignoble des Costières de Nîmes bénéficie d’un « effet de convection »: les brises marines qui soufflent sur les coteaux rencontrent la masse chaude des terrasses de galets, ce qui créé une aspiration d’air. Ce phénomène garantie une bonne « aération » de la vigne, préserve la fraîcheur des baies et les protège ainsi des maladies.

VINS ET CÉPAGES DE COSTIÈRES DE NÎMES

Les rouges des Costières de Nîmes sont résolument méditerranéens, à la texture charnue et au nez chargé en fruits très mûrs. On peut déceler bien souvent des notes de fruits rouges et de baies (mûre, sureau). Si on les conserve quelques années apparaitront des arômes de violette, d’olives noires, de réglisse, ainsi que des notes d’épices et de garrigue. Oui, oui, de garrigue!
Les cépages utilisés sont très rhodaniens: on retrouve le duo Syrah et Grenache, agrémentés parfois de mourvèdre (ajoutant sa jolie trame tannique) et de carignan (qui apporte les fameux arômes secs et résineux de garrigue).
Dans les Costières-de-Nîmes, on fait aussi des rosés légers, secs et délicats. Quant aux blancs, ce sont des vins savoureux et vifs, au fruité généreux ! Notes de pêche et d’abricots, d’agrumes et de fruits exotiques, arômes de fleurs blanches… un nez complexe pour des vins riches qui évoluent vers des arômes de fruits mûrs et de miel avec le temps. Les cépages autorisés pour ces vins sont la roussanne, la marsanne, le grenache blanc, le viognier ainsi que la clairette, le bourboulenc, le macabeu d’origine catanale et le vermentino.

COSTIÈRES DE NÎMES: LE RENOUVEAU DU PAYSAGE VITICOLE

Depuis une vingtaine d’années les vins de Costières de Nîmes opèrent une impressionnante mutation qualitative dont la cuvée JT du Château de Nages est l’exemple ! Les vignerons ont procédés à des arrachages, replanté certains cépages plus qualitatifs, modernisé leurs caves et habilement travaillé la vigne. De grandes études de fond sur les sols et les réserves en eau ont facilité l’élaboration d’une cartographie complète de l’appellation.
Par ailleurs, l’AOC  s’est impliquée dans le projet européen « Biodivine »  de renouveau de la biodiversité dans les vignobles. Une cinquante hectares de l’AOC ont été choisies cette année pour faire partie des sites d’expérimentation. Une manière également de donner une « signature végétale » pour l’appellation Costières de Nîmes.

Enfin, voici une petite carte pour réviser votre géographie !

carte-costières de nîmes