fbpx

Archives

Carafer et décanter, quésaco ?

 

S’il est une pratique qu’on ose rarement réaliser, c’est bien celle de mettre un vin en carafe ! Et quel dommage ! Même s’il s’agit d’un procédé facultatif, vos vins peuvent dévoiler plus de saveurs et vous procurer beaucoup plus de plaisir. Trois Fois Vin vous délivre l’essentiel pour tenter l’aventure…

Carafer un vin jeune pour libérer ses arômes

Carafer un vin, c’est lui permettre de s’aérer pour qu’il donne le meilleur de ses arômes et de son expression. Lorsque vous dégustez des vins jeunes, vous avez peut-être déjà ressenti ce goût un peu corsé, assez tannique. C’est à ces vins que s’adresse surtout le carafage.

Pour savoir si l’effet sera vraiment bénéfique, ouvrez la bouteille et versez un fond dans un verre. Sentez le vin, goûtez-le puis renouvelez l’essai un quart d’heure plus tard. Avez-vous l’impression qu’on distingue plus d’arômes ? Que les tanins sont moins agressifs ? Si c’est le cas, c’est que cette expérience de carafage à mini-échelle est tout à fait adaptée à la bouteille entière ; alors versez lentement le reste de la bouteille de vin contre les parois d’une carafe assez large et bien propre, au moins une heure avant la dégustation et profitez des bienfaits de cette aération sur votre vin. Ceux élevés en fût de chêne et les rouges tanniques, encore jeunes, sont les meilleurs candidats.

 

Décanter un vin vieux pour enlever le dépôt

La décantation est une opération plus délicate mais loin d’être impossible ! Il permet à certains vins matures de s’aérer très légèrement et surtout, de les séparer du dépôt accumulé dans le fond de la bouteille. Il est tout à fait normal qu’un léger dépôt, totalement inoffensif, se forme au fil des ans. On le sépare simplement pour éviter toute sensation désagréable en bouche.carafer et décanter, c'est la vie.

L’inconvénient majeur du procédé est le risque de brutaliser les vins, sans retour en arrière possible. Car là où l’oxygénation est la meilleure alliée d’un vin jeune, elle peut jouer contre le camp d’un vieux vin.
Si vous souhaitez essayer, choisissez une carafe propre et munie d’un bouchon. Le vin doit rester au contact de l’air le moins possible. Pratiqué au moment du service, on versera lentement le vin, de préférence devant une lumière, pour observer le dépôt et l’arrêter à temps. Une fois séparé de ces particules, le vin sera plus agréable à déguster et vous dévoilera ses secrets.

En définitive, commencez par vous initier au carafage, plus simple et plus accessible. Sachez enfin que certains vins ne gagnent rien à être carafés ou décantés. C’est le cas des vieux Bourgognes et Bordeaux rouges, de la majorité des vins blancs (même si quelques expériences peuvent être édifiantes) et des vins effervescents comme le Champagne.

Alors, à vos marques, prêts, carafez !