fbpx

Archives

Les meilleurs vins d’Alsace

Voilà un gage certain de qualité et d’équilibre !

vins Alsace trois fois vins

 

Bien que moins réputée auprès du grand public que le bordelais ou la Bourgogne, l’Alsace est une région viticole majeure en France, avec une diversité de terroirs et des cépages locaux donnant des vins particulièrement typés. Cette semaine, nous vous emmenons découvrir les plus grands vins de cette région qui vaut incontestablement le détour.

 

L’Alsace, région de grands crus

A l’origine, les meilleurs terroirs d’Alsace avaient une appellation qui leur était propre, et simplement nommée AOC Alsace Grand Cru. Elle s’étend entre Strasbourg et Mulhouse, dans la même région que l’AOC Alsace mais sur une superficie bien moindre. Cependant, pour mieux distinguer les différents grands crus de cette appellation, on ajoute depuis 2011 le nom de la parcelle de production (comme en Bourgogne) : il existe donc en réalité 51 grands crus alsaciens aux caractéristiques propres.

 

Des cépages spécifiques

Une des richesses des vins d’Alsace, et tout particulièrement dans ses grands crus, réside dans la typicité des cépages qui y sont cultivés. On en trouve quatre principaux : le Riesling, le Gewurztraminer, le Pinot Gris et le Muscat. Les deux premiers, les plus connus, sont particulièrement réputés et trouvent la plénitude de leur expression dans les terroirs alsaciens. Le Gewurztraminer est un cépage très aromatique, dont on dit parfois que les vins qu’il donne sentent la rose et le litchi ! Le Riesling est également un cépage plein de ressources, qui donne des vins floraux et plus acides, avec parfois des notes de pétrole ! Les grands crus d’Alsace sont donc uniquement des vins blancs car les vins rouges, s’ils sont également délicieux (faits à partir de Pinot Noir notamment), ne portent pas la mention de grand cru.

 

Les vins moelleux en Alsace : vendanges tardives ou SGN ?

Une autre spécificité des cépages et du climat alsaciens est leur capacité à développer la « pourriture noble », issue d’un champignon appelé Botrytis et qui concentre les sucres pour donner des vins liquoreux. En Alsace, le climat frais permet de conserver une bonne acidité dans ces vins moelleux, ce qui évite que le sucre ne soit lourd et écœurant. Voilà un gage certain de qualité et d’équilibre !

On trouve deux sortes de vins moelleux : ceux dont l’étiquette porte la mention « vendanges tardives », et ceux portant la mention « SGN » pour « Sélection de Grains Nobles ». Le procédé est différent : dans le premier cas, on a laissé sur-mûrir les raisins pour obtenir des raisins plus sucrés, parfois avec un peu de cette fameuse pourriture noble, alors que dans le second, les vendangeurs sélectionnent sur les grappes les grains les plus atteints par ce phénomène, ce qui donnera des vins plus concentrés en sucre et surtout en complexité apportée par ce fameux botrytis. Ces vendanges particulières peuvent durer très tardivement dans la saison, parfois jusqu’en novembre !

 

L’Alsace offre donc de très belles bouteilles, à la fois par ses grands crus, mais également par la diversité des vins qui y sont produits (des vins blancs secs aux moelleux, en passant par quelques rouges remarquables). N’hésitez plus, courrez-y !