fbpx

Archives

Sale temps pour les vignerons – L’orageux millésime 2013

 

L’été a été difficile pour les vignerons de Bourgogne, de Gironde et de Vouvray qui ont vu leurs vignobles dévastés par des orages de grêle.

Un millésime 2013 qui restera gravé dans les mémoires de vignerons comme un mauvais souvenir…
De nombreux producteurs ont perdu une grande partie de leur récolte, du fait de la grêle qui s’est abattue sur les vignes avec une grande violence, éventrant les raisins et les rendant impropres à la vinification.

Millésime 2013: chronologie d’un été douloureux

A Vouvray, le 17 juin, un orage de grêle a eu raison de près des deux tiers du vignoble. Un choc dont les producteurs auront du mal à se remettre, puisque 2012 fut également un millésime marqué par des conditions climatiques difficiles.

La Bourgogne a aussi souffert de ce mauvais temps. Le 13 juin, des vents violents frappent la région, provoquant également d’importants dégâts dans le Nord Beaujolais. Le 19 juin une mini-tornade a frappé le Châtillonnais, sectionnant grappes et rameaux et détruisant 15% du vignoble. Christophe Suchaut, de la chambre d’agriculture, relate cet épisode douloureux: « En l’espace d’un quart d’heure, on est passé de 35 à 18°C. Des vents de 120 à 130 km/h, voire 160 km/h au niveau de l’épicentre de la tornade, ont frappé la région. Dans la vallée de la Seine, ils étaient accompagnés de grêlons allant de la taille d’une bille à celle d’une balle de tennis ».

Le 23 juillet, rebelote, une tempête s’abat en Côte d’Or. Pernand-Vergelesses, Savigny-lès-Beaune, Chorey, Beaune, Volnay, Pommard et Meursault sont fortement touchées. Le vigneron Jean-Pierre Guillemot, interviewé par La Vigne magazine, estime qu’autour de Savigny-Lès-Beaune les pertes de récolte atteignent 90 % dans les secteurs les plus atteints. Un millésime 2013 qui est donc particulièrement difficile pour ce vignoble déjà victime d’inondations au mois de mai dernier.

Le 2 août, les vignerons bordelais sont à leur tour victimes des aléas climatiques. Un énorme orage de grêle s’abat sur le vignoble. Entre 15 000 et 20 000 hectares de vignes sont touchés, certaines parcelles sont même totalement détruites… Les pertes s’estiment à environ 42 millions de bouteilles ! A Bergerac aussi, l’orage a fait des dégâts. Certaines exploitations girondines risquent de ne pas se relever de ce coup de grâce.

grele grezillac millésime 2013

Et le reste de la France alors ?

Toutes les régions n’ont pas été touchées: en Provence, dans les Côtes du Rhône, en Alsace, en Corse et dans le Languedoc, il n’y a pas eu de dégâts. Quant à la Champagne, épargnée par les désastreux épisodes orageux, la récolte devrait même être supérieure aux années précédentes !