Jusqu’à la dernière minute, offrez une carte cadeau imprimable

Parlons bien, parlons vin 10/12/14

Quels vins choisir pour les incontournables des fêtes ?

L’année touche déjà à sa fin mais la saison des festivités ne fait que commencer ! On ne sait pas si votre place à table sera auprès de tante Brigitte ou de grand-père Georges mais une chose est sûre, vous aurez de grandes chances de retrouver certains produits phares dans votre assiette.

Si vous avez pour mission de choisir le vin, pas de panique, Trois Fois Vin s’intéresse cette semaine à cinq incontournables des fêtes et vous explique quoi faire…

Les huîtres

Pitié, pas de rouge, ses tannins même légers vont avoir raison de la délicatesse de ce mets tellement subtil. Mais ça vous le saviez déjà, évidemment… Oubliez aussi le vinaigre-échalottes, en effet, vin et vinaigre n’ont jamais fait bon ménage.

Restons sérieux, et partons faire un tour en Entre-Deux Mers, où l’on choisira un vin minéral parfait pour accompagner l’iode de nos chères fines de claires et autres belons. Un beau Muscadet fera aussi l’affaire, ou carrément un Champagne (brut et sec).

La légende nous dit que le mariage Château Coutet (un des 1ers grands crus de Sauternes) et huître est absolument imparable… Le premier qui se lance dans l’aventure aura la gentillesse de nous faire part ici de ses commentaires !

Le foie grasfêtes vin noël noel

Servi accompagné d’une compotée de figues ou bien simplement poêlé, le foie gras (canard ou oie) est un inconditionnel de Noël et du Jour de l’An. Sa texture fondante et son goût raffiné exigent un vin tout aussi élégant.
Le choix le plus traditionnel, qui fonctionne ceci-dit très bien, se porte vers les vins blancs mœlleux comme le Sauternes ou le Jurançon.

Mais pour sortir des sentiers battus, pourquoi ne pas essayer un vin rouge puissant, capable de casser le fondant du foie et son côté parfois écœurant ?  Privilégiez des bouteilles de plus de dix ans, et des vins assez tanniques, comme un Graves
ou un Haut-Médoc. Que ce foie gras soit cru ou cuit, et à condition de bien le poivrer (au moulin !), l’accord sera très intéressant.

Servi en sucré-salé, c’est vers les vins blancs secs comme le Meursault ou un vin blanc sec d’Alsace (Riesling) que l’on se tournera. Ces vins plutôt parfumés et surtout connus pour leur minéralité apporteront de quoi égayer votre entrée en finesse.

Le saumon fumé

Autre grand classique des fêtes de fin d’année, le saumon fumé se retrouve sur presque toutes les tables. Simple, et efficace, servi à l’apéritif sur canapés ou cuisiné de façon plus complexe, c’est un produit qui met systématiquement les papilles en émoi. Quand il est de qualité, son goût fumé est particulièrement savoureux mais attention aux associations qui pourraient renforcer son côté gras. Exit donc les blancs assez ronds, place aux vins blancs secs, légers à l’acidité rafraichissante, comme un Pouilly-Fumé ou un Savennières.

Servi comme chez nos amis suédois, avec une sauce gravlax, un champagne brut très sec (et servi bien frais 6°, 8° maximum !) sera idéal.

Une autre option, plus surprenante, réside dans un vin boisé (fumé et boisé iront main dans la main) tel un vin de Côte d’Or ou un Graves/Pessac Léognan blanc.

La dinde farcie

Délicieuse avec une farce aux marrons ou au boudin blanc, des fruits secs ou n’importe quelle recette de votre cru, la dinde est l’emblème de Noël par excellence. Certes ferme, la dinde reste cependant une volaille à chair blanche donc méfiez-vous des vins trop tanniques qui vous assécheraient complètement le palais. Partez à la découverte de vins blancs charnus, à l’acidité modérée, avec des notes grillées et minérales. Dans ce cas, visez le Rhône : Crozes Hermitage blanc ou Vacqueyras blanc – plus rare mais délicieux ! Si vous ne pouvez pas vous passer de vin rouge, choisissez-en un qui soit fin et acidulé, comme dans la Loire : Saint Nicolas de Bourgueuil ou Saumur Champigny.

Si vous n’avez pas envie d’ouvrir trop de bouteilles différentes, continuez à servir du Meursault, il apportera une touche de gras (la fameuse note “beurrée” chère aux amateurs de grands chardonnays). Ou alors, plongez-vous carrément dans les arômes de noisette et d’orange confite d’un Sauternes.

La bûche…

Ou plutôt LES Bûches ! En effet, il y a presque autant de version de ce dessert festif que de pâtissiers.

Pour la bûche au chocolat, ou aux marrons, un Rivesaltes Hors-d’âge aux accents pralinés sera parfait. Si vous optez pour la déclinaison fruitée (fruits rouges), foncez sur un champagne rosé (si possible un rosé de macération) dont les arômes rappelleront ceux de votre dessert.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à profiter des fêtes pour sortir de belles bouteilles, faites-vous plaisir ! Et n’oubliez-pas, si vous habitez en ville, et que vous n’avez pas la chance de disposer d’une cave digne de ce nom, c’est le moment de sortir les bouteilles que vous gardiez précieusement, en effet, les vins vieillissent plus vite dans la chaleur d’un appartement…

Et rendez-vous tout le mois de décembre sur notre page Facebook pour poser vos questions personnalisées à Marie-Dominique Bradford. Notre experte maison se fera un plaisir de vous aider à choisir ces vins qui accompagneront vos recettes les plus folles. Parce que finalement, vous avez peut-être envie de manger autres choses que des grands classiques… Non ?

Et allez faire un tour dans la cave de Trois Fois Vin vous y trouverez tous les vins qu’il vous faut pour vos tables de fêtes !

LE MEILLEUR DU VIN DANS UNE BOX CHAQUE MOIS

Nullam vulputate, risus leo facilisis mi, dictum ipsum commodo tristique