Château Les Mesclances CÔTES DE PROVENCE 2017 Faustine

Château Les Mesclances CÔTES DE PROVENCE 2017 Faustine

Château Les Mesclances
CÔTES DE PROVENCE 2017
Faustine

21.90 € / bouteille

18.62 € pour les abonnés

- +

Description

Château Les Mesclances - CÔTES DE PROVENCE 2017 Faustine est le premier vin rouge des box premium Echanson et Cachottiers du mois de Mai 2020.

Direction la Provence, non pas avec un rosé, mais avec un grand vin rouge issu d'un assemblage de syrah et de mourvèdre (le cépage de Bandol). Les vignes sont actuellement en conversion bio, avec des procédés empruntés à la biodynamie. Cette cuvée présente à la fois puissante et grande finesse.

Idéal avec un tajine d’agneau, des fajitas ou une fricassée de champignons

Dégustation

nez — puissance aromatique, fruits noirs, réglisse, boisé

bouche — puissance et finesse, suave, parfumé

garde — 2020-2024

service 16-18°

Accords

tajine d’agneau, fajitas, fricassée de champignons

Le domaine

Un côtes de Provence rouge ? Alors qu’on va entrer dans la saison des rosés ? Ai-je perdu la tête ? Pas du tout, c’est tout à fait intentionné. Vous savez que j’aime vous proposer des vins qui sortent des sentiers battus, des choses rares et confidentielles ! Ici nous sommes exactement dans la confidence. Certes le Château des Mesclances fait un travail de haute volée sur toute leur gamme. Mais il s’agit ici de la crème de la crème de leur production, qui montre le niveau d’exigence qui peut être atteint. Certifié Haute Valeur Environnementale et en conversion bio (la certification arrivera sur le millésime 2020), c’est une récompense de leur travail de préservation de la biodiversité, de préservation des sols et des ressources naturelles ! Les vignes sont entourées de collines et de garrigues, dans un écosystème hautement propice. Sur cette terre féconde, l’histoire témoigne de l’ancienneté de l’exploitation datant de l’époque gallo-romaine. Alertés par la présence de nombreux morceaux de terre cuite sur l’un des coteaux de la propriété, des archéologues ont procédé à des fouilles. Bien vu ! Elles ont révélé la présence d’une ancienne ferme vinicole romaine. « On a retrouvé notamment des citernes ou encore des fonds d’amphore de près d’un mètre de diamètre », raconte le maître des lieux.

Le vin

Les sols sont travaillés par griffage et un compost de fumier de moutons ou bovins sert d’engrais. Des tisanes d’orties et de prêle stimulent les défenses naturelles de la vigne. Le chai semi-enterré dans le sol capte la fraicheur naturelle. Mais la particularité de ce vin est sa vinification « intégrale » qui consiste à mettre les baies de raisins directement dans les barriques pour fermenter. Une vinification à l’échelle de poupée en quelque sorte pour cet assemblage 60% syrah, 40% mourvèdre qui passera ensuite 12 mois en fûts neufs et d’un vin.

Recevoir de nos nouvelles

Praesent neque. ante. commodo mattis at sit elit.