Claire Curtil COTEAUX BOURGUIGNONS 2018 Les Grandes Gagères

Claire Curtil COTEAUX BOURGUIGNONS 2018 Les Grandes Gagères

Claire Curtil
COTEAUX BOURGUIGNONS 2018
Les Grandes Gagères

13.50 € / bouteille

11.48 € pour les abonnés

- +

Description

Claire Curtil - COTEAUX BOURGUIGNONS 2018 Les Grandes Gagères est le troisième vin, le plus complexe des 3, de la box Buissonniers du mois de Février 2020.

C'est l'histoire de Claire Curtil, une abonnée chez Trois Fois Vin qui un jour nous fit déguster son 1er vin. On a adoré et il fallait absolument vous faire découvrir son superbe Coteaux Bourguignons. Dans le Mâconnais, on ne fait pas seulement du pinot noir, mais aussi de grands gamays.

Idéal avec des magrets grillés, des kefta ou des spaghetti bolognaise.

Dégustation

nez — fruits rouges et noirs, épicé, profond

bouche — belle densité, puissant, velouté, tannins fondus

garde — 2020-2023

service 15-17°

Accords

magrets grillés, kefta, spaghetti bolognaise

Le domaine

Installez vous confortablement, prenez un verre de cet excellent vin et écoutez la belle histoire que je vais vous raconter : il était une fois une abonnée chez Trois Fois Vin depuis plusieurs années qui avait un rêve. Enfant déjà, elle aimait descendre à la cave pour choisir le vin avec son père et observait l’alignement des bouteilles, mystérieuses, pleines de promesses… Le temps passe et les évènements s’enchaînent : des rencontres, un mari bourguignon, un vigneron généreux, des opportunités, une parcelle à vendre. Claire me parlait fréquemment de son projet, de ses premières vendanges, de l’ambiance, des gens, et de son désir de concrétiser son rêve de vignes. Elle s’associe à Philippe Curial, vigneron, et achète une partie de la parcelle des Grandes Gagères, en pente douce bordée par un petit bois et plantée de vieilles vignes saines. Au sud de Mâcon, à la limite de Saint-Amour, dans la partie la plus septentrionale de la Bourgogne, voici un vin qui a pour but de torde le cou aux idées reçues sur le gamay, cépage que j’affectionne tout particulièrement. J’ai eu envie de partager sa belle histoire avec vous, fière comme Claire que son nom figure sur l’étiquette de son merveilleux vin !

Le vin

Les raisins sont dégustés jour après jour pour déterminer la date idéale des vendanges, quand les pépins sont bruns et bien mûrs et le jus bien sucré. Egrappés à 80%, les raisins sont foulés puis partent en fermentation tout doucement, en freinant la température pour conserver l’éclat du fruit. Le vin passe ensuite quelques mois en fûts, afin d’affiner la structure avant qu’il soit mis en bouteilles avec son fruit généreux et sa grande sincérité. Vous me direz si les papillons dans le ventre de Claire se sont ressentis à la dégustation ?

Recevoir de nos nouvelles

in massa consectetur risus. Praesent felis id accumsan facilisis