Clos Alivu PRATRIMONIO 2019 Rosé

Clos Alivu PRATRIMONIO 2019 Rosé

Clos Alivu
PATRIMONIO 2019
Rosé

20.90 € / bouteille

17.77 € pour les abonnés

- +

Description

Clos Alivu PATRIMONIO 2019 Rosé est le vin rosé premium de la box Cachottiers du mois de Juin 2020.

Direction Patrimonio, au Nord de l'île de Beauté, avec ce délicat rosé issu à 100% de Niellucciu (cépage autochtone). La vigne est bercée par le vent qui éloigne toute maladie et bannit donc l'utilisation de produit chimique. Au chai, les raisins sont délicatement manipulés pour une cuvée d'une grande finesse.

Idéal avec des rillettes de saumon, du prosciutto ou de la tapenade noire.

Dégustation

nez — jolies effluves d'agrumes (pamplemousse), très floral

bouche — vif, tonique, belle matière savoureuse

garde — 2020-2021

service 8-10°

Accords

rillettes de saumon, prosciutto, tapenade noire

Le domaine

On continue l’escapade corse en débarquant au Clos Alivu (alivu = olivier). L’appellation Patrimonio est la plus ancienne et la plus connue de Corse. Il faut dire que son exposition exceptionnelle et son climat ventilé permettent de bannir les produits chimiques. Ici, un cépage autochtone est mis à l’honneur dans ce vin : le niellucciu ! Eric Poli a suivi un parcours atypique pour un vigneron. Il commence sa vie professionnelle en 1993 dans une salle de marchés mais 3 ans plus tard, le jeune trader ressent l’appel inexplicable de retour sur l’exploitation familiale et il rejoint son père Ange et son frère Antoine. En 2005, son ami Yves Leccia, vigneron emblématique en Corse, lui indique que 3 hectares de terroir exceptionnel sont à vendre à Oletta. C’est ainsi que nait le Clos Alivu. Il est impressionné dès la première vinification par l’extrême finesse des vins produits à cet endroit précis. Vous en jugerez par vous-mêmes avec la longueur en bouche de ce vin, et la dimension gustative qu’on n’imagine pas très fréquemment en rosé !

Le vin

Les raisins de Niellucciu (cépage italien connu également en Italie sous le nom de Sangiovese) sont immédiatement pressurés très délicatement dès leur arrivée au chai (exactement comme pour un vin blanc). Le jus, rafraichi en cuve pour préserver les arômes, avant de démarrer la fermentation à pas de fourmi, à basse température, pour préserver la finesse. Un court élevage sur lies avant la mise en bouteilles l’affine encore un peu plus et dessine la longueur en bouche, salivante et presque saline.

Recevoir de nos nouvelles

ut mi, non id, ipsum consectetur ante. elit. adipiscing sed