Domaine des Caizergues

LANGUEDOC 2019- Magnarelles

Domaine des Caizergues – LANGUEDOC 2019 Magnarelles est le premier vin des box Tastevin et Buissonniers du mois de Juin 2022.

Cap sur les Cévennes, dans les terrasses du Larzac, pour découvrir cet assemblage de carignan, grenache, syrah et mourvèdre, de vignes en conversion bio. Vous apprécierez particulièrement le volume et la richesse de ce vin (que l’on perçoit dès l’attaque !), le rendant extrêmement juteux en bouche.

Idéal avec des tomates rôties aux herbes, une moussaka, ou un canard aux olives noires.

10,50€
8,93€ Pour les abonnés
Ajouter au panier

UGS : TB0622C Catégorie :

Nez

fruits rouges et noirs, garrigue, épices

Bouche

ample, lisse, complexe

Garde

2022-2024

Service

16-18°

Accords Mets-Vin - Les copains débarquent - Domaine des Caizergues

kefta aux épices, moussaka, canard aux olives noires

Le vin

Le nom de cette cuvée fait référence aux femmes qui autrefois étaient responsables de l’élevage des vers à soie. En vinification, rien de plus simple : après des vendanges manuelles, le futur assemblage de carignan, grenache, syrah et mourvèdre est fermenté séparément, lentement, doucement, pendant 3 semaines, comme une infusion. Chaque cépage est ensuite testé avec ses co-cépages, pour obtenir l’équilibre idéal. L’élevage se fait en cuve, sans bois, pour avoir une cuvée 100% fruit aux tannins doux et lisses.

Le domaine

Nous voici sur les contreforts des Cévennes au nord-ouest de Montpellier, dans les terrasses du Larzac où on produit du vin depuis l’époque romaine... mais il existe aussi un secret bien gardé, une partie non négligeable de son histoire : la soie ! Les nouveaux propriétaires depuis 2017, un couple de britanniques fous de vin, ont voulu rendre hommage à cette richesse locale dont l’activité est aujourd’hui disparue au profit de la viticulture. Quant aux vignes, converties immédiatement à l’agriculture biologique, elles sont au premier rang : la vue est à couper le souffle ! On comprend bien que les raisins se plaisent et donnent tout le potentiel imaginable car leur environnement est propice à la production ultra qualitative grâce notamment à l’altitude. L’air frais descend du plateau montagneux du Larzac et les amplitudes thermiques jour/nuit peuvent aller jusqu’à plus de 20° en plein été. La pente est un frein et au cours des siècles il a fallu stabiliser les éboulis en aplanissant pierre à pierre pour installer les terrasses qui permettent de cultiver la vigne tout en bénéficiant de l’ensoleillement. Des conditions difficiles, certes, mais des vins dont la sensation de fraicheur est rarement autant ressentie dans un vin qui a vu autant de soleil.

Club Trois fois vin

Abonné Trois Fois Vin ?
Profitez de -15% sur notre cave en ligne !

Les actualités à savourer