Parlons bien, parlons vin 22/09/21

Laisser parler son “Intuition” avec le Château Viranel

C’est au Domaine Viranel que Trois Fois Vin vous invite en cette rentrée ensoleillée. Les vignes partagent le soleil avec les oliviers et la famille d’Arnaud Bergasse depuis 1551. Les abonnés Trois Fois Vin des box Tastevin et Buissonniers pourront découvrir et déguster la cuvée Intuition 2017, un Saint-Chinian à la densité maîtrisée et tout en profondeur. 

Arnaud (à droite sur la photo), depuis quand dirigez-vous le Château Viranel ?

Nous avons repris le château familial, il y a environ 10 ans avec mon frère Nicolas, en restant sur la lignée haut-de-gamme que mon père avait engagée dans les années 80. Depuis nous sommes passés de 35 à 50 hectares. Nous sommes sur trois terroirs différents. En bord de rivière, en galets roulés, cela donne des vins en IGP pleins de rondeur, de souplesse et de fruité. Sur nos terrasses, c’est du calcaire en AOC Saint-Chinian, donnant fraîcheur, finesse et richesse aromatique puis des crès (cailloutis de schiste et de grès) qui apportent de la puissance, de la complexité et de la minéralité. 

Vous n’êtes pas labellisé en bio, pourtant, vous travaillez tout comme pourquoi ce choix ?

Oui, nous préférons travailler sans labels pour nous laisser une certaine liberté durant les années plus difficiles. Nous sommes sur une méthode culturale plus poussée que le bio par exemple, nous récupérons le marc de raisin à la distillerie, nous le faisons composter pendant 2 ans, et nous le réintroduisons dans nos sols. Tout ce que la vigne a donné au niveau des fruits, nous redonnons toute la matière solide à la terre. Cette matière organique, une fois humidifiée joue le rôle de garde-manger pour nos vignes puisqu’elle se combine à l’argile, créant ainsi le CAH (complexe argilo humique) véritable réservoir à éléments minéraux qui seront pompés par les racines pour nourrir la vigne. En bref, nous avons des sols depuis 30 ans, très équilibrés. 

Sur vos 50 hectares de vignes, quels cépages cultivez-vous ?

Nous avons une des plus grosses variétés de cépages de la région. Nous cultivons 15 cépages différents. Notre famille était une des premiers à planter du Viognier dans la région, il y a plus de 30 ans. Et aujourd’hui, nous arrivons sur des produits très fins et très élégants. C’est comme le Cabernet, nous les avons gardés il y a 35 ans, et même si aujourd’hui, cela parait normal, à l’époque cela l’était un peu moins. 

Vous avez une petite originalité en méthode de vinification également, quelle est-elle ?

Nous utilisons des cuves béton qui sont semi-enterrées à 2m en sous-sol et qui gardent toute la fraicheur et l’inertie thermique du sol. Durant l’élevage et la vinification, il n’y a pas de changement de température brusque. Les cuves à vin en béton possèdent un effet régulateur qui permet à la cuve de stocker et restituer de la chaleur ou de la fraîcheur.

Sur certaines cuvées, nous pratiquons aussi un peu d’élevage en barrique, mais ce n’est pas notre cœur de métier. Et puis tous nos rouges sont travaillés en délestage. 

Qu’est-ce que le délestage ?

Nous vidons complètement les jus pendant les fermentations dans la cuve, on laisse le chapeau de marc (toute la partie solide) s’écraser au fond. Puis nous réintroduisons le jus, le moût et le début de vin par-dessus, de manière très rapide pour rééclater le chapeau de marc et remettre tous les raisins en suspensions. Cela permets une réoxygénation importante du vin et une meilleure extraction de la matière.

Que pensez-vous des box de vin, comme Trois Fois Vin ?

J’ai rencontré Marie-Dominique Bradford en 2015 sur le salon Vinisud à Montpellier, et je trouve que la box Trois Fois Vin, c’est idéal, parce que je ne suis pas un vendeur en réalité. C’est superbe qu’une professionnelle comme elle déguste nos vins, nous connaît, et vende l’humain au-delà du vin.

Les abonnés Trois Fois Fois des box Tastevin et Buissonniers de septembre vont recevoir la cuvée « Intuition » 2017 en AOP Saint-Chinian, comment est-elle conçue ?

C’est un assemblage de 40 % Grenache, 40 % Syrah, 10% Mourvèdre et 10% Carignan. 

Le Mourvèdre, c’est une vieille vigne qui a une quarantaine d’années, elle apporte des notes très intéressantes. Les vinifications sont traditionnelles en cépages séparés puis élevés à 20 % en barrique, mais qui ont déjà eu 1 ou 2 vins et les 80 % restants en cuves béton semi-enterrées. Ce passage en barrique apporte de la micro-oxygénation et de la finesse.

2017 était-il un bon millésime ?

En dehors de cette année (2021) où nous avons perdu 80 % de notre récolte, sans savoir ce que ça va donner, nous sommes en général toujours gâtés. 2017 était un petit millésime en terme de rendement, plutôt concentré au niveau de la matière. La vinification s’est faite sans grande difficulté. C’était bien, parce que nous n’avons rien eu à faire (sic) ! 

Comment se déguste Intuition 2017 ?

Cette cuvée peut vraiment encore se garder quelques années. Sur cette cuvée, 2017, est un des millésimes les plus aboutis en terme de finesse et de structure. C’est un produit riche en concentration de matière. Mais attention, riche et complexe tout en étant fondu et fin. C’est très soyeux. 

Au niveau de la bouche, c’est très velouté avec les notes torréfiées et fumées de la Syrah. Nous avons une expression de fruit bien mûr. C’est une véritable harmonie. Et puis, les abonnés trois Fois Vin pourront la déguster avec un navarin de mouton, un rôti de porc, ou des escargots à la provençale. Mais elle ira très bien aussi avec des fromages comme des picodons et autres petits chèvres.

D’où vient le nom de la cuvée « Intuition » ?

Aujourd’hui, nous sommes sur un rapport à l’humain et à soi-même qui est chamboulé par les réseaux sociaux, par la vitesse de l’information ou fausse information. J’avais envie de revenir à l’essentiel, qui est soit finalement. 

Les réponses, et les vérités, elles sont en nous. Nous pensons qu’il faut recentrer l’individu sur lui. Donc quand il prend une bouteille de Viranel, il a forcement …. la bonne intuition !!

Autres portraits de vignerons du magazine de Trois Fois Vin qui pourraient vous intéresser:

François Robelin, un vigneron en constante évolution

Un avant gout des vacances et de l’été avec un Bandol rosé du Château Canadel

Marielle Baissas, 6e génération de vignerons au Château Haut Rigal

Abonnez-vous à la box de vin Trois Fois Vin

Recevez chaque mois les meilleurs vins des petits domaines, chez vous

nec suscipit consectetur Sed venenatis, quis, eget mattis neque.

Invite & Earn

X
Signup to start sharing your link
Signup