Archives

Le come-back du cubi

 

Vous vous souvenez sûrement du cubi en plastique qu’on allait remplir à la coopérative « à la tireuse » ? Aujourd’hui, les habitudes de consommation ont évolué, et son successeur, le « bag in box » fait un carton !

 

Inventé par la NASA en 1955, ce contenant extrêmement technique était destiné à contenir des huiles de moteur et des acides. Il évolua assez rapidement pour contenir du lait puis les australiens eurent l’idée d’utiliser ce contenant pratique et surtout hermétique pour conditionner du vin. En France, jusque dans les années 90, il était surtout utilisé pour des vins d’entrée de gamme. Aujourd’hui, on trouve même les plus grandes AOC dans ce conditionnement dont l’essor est en pleine explosion, et un litre de vin sur 3 (hors effervescents) est vendu sous ce format !

Jusqu’à 6 semaines de conservation

On lui donne plusieurs noms : outre à vin, fontaine à vin, certains l’appellent encore cubitainer, mais le Bag in Box (aka « BIB ») les détrône tous ! Sous le carton se trouve une poche en plastique souple, qui se rétracte au fur et à mesure de la consommation. Elle permet au vin de rester à l’abri de la lumière sans craindre l’oxydation. Solide, léger, facile à manipuler et à transporter, il est devenu synonyme de consommation « nomade », en pique nique, au camping ou à la plage. Entre les formats de 3, 5 ou 10 litres, il permet de s’ajuster au nombre de convives pour les évènements où les convives sont nombreux.

Fini le gaspillage !

Grâce à cette consommation « fractionnée », les consommateurs n’utilisent que le volume nécessaire. Les bars à vin et restaurants servant du vin « au verre » y trouvent également leur compte, et n’hésitent plus à recommander ce format de dégustation. La marque Bibovino en a même fait son concept. En proposant en BIB des vins de domaines connus, y compris des AOC prestigieuses, elle souhaite démocratiser ce type de conditionnement. Elle a ouvert une trentaine de franchises dans lesquelles les vins peuvent être consommés sur place au verre et ou les BIB peuvent être achetés à l’unité, à emporter.

Multicolore et inventif

Son look décontracté permet d’atteindre un public décomplexé grâce à son image conviviale. Les fabricants n’ont de limite que leur créativité, rivalisant d’originalité dans le design de ces cubes colorés, faciles à caser dans un réfrigérateur. Il peut également être une véritable création artistique, comme ceux de Puech-Haut, qui sont les répliques de leurs célèbres barriques peintes par des artistes. Véritable support de communication, il permet de véhiculer l’image de marque d’un vigneron ou une marque.

Un bon argument écologique

L’argument écolo colle également aux nouvelles tendances. L’empreinte carbone est réduite, grâce au poids plus léger que le verre. De plus tout est recyclable, carton et plastique, ce qui le rend d’autant plus attractif. D’ailleurs, 33% des consommateurs ont entre 18 et 24 ans, la génération la plus sensible à l’écologie aujourd’hui. Son bon rapport qualité/prix le rend si accessible qu’il a franchi la barre des 40% de parts de marché (en volume) en grande surface. Ceci dit, même si la GD a commencé sur ce marche, de plus en plus de cavistes vendent des BIB en provenance des petits domaines indépendants, car la demande est forte pour des vins qualitatifs aussi !

Je viens même d’apprendre que depuis peu, il existe un concours international « best wine in box« . Le phénomène semble bel et bien durable !

D’autres articles sur le sujet qui pourraient vous intéresser :

Quels vins choisir pour vos pique-niques ?

Quels accords mets-vins pour un pique-nique réussi ?

Un vin médaillé est-il forcément bon ?