Parlons bien, parlons vin 25/01/11

La confrérie des Chevaliers du Tastevin, une institution en Bourgogne

Les Chevaliers du Tastevin

Aujourd’hui, la confrérie des chevaliers du Tastevin est devenue une institution dont personne ne songerait à contester le rôle déterminant joué hier et aujourd’hui encore dans le monde, en faveur des vins de Bourgogne en particulier et de la France en général.

Elle devrait bientôt faire école. Parmi les premiers chevaliers du Tastevin, Charles Vavasseur ne fut pas le moins enthousiaste ! Vignerons éminents et maire de Vouvray, il créa dès 1937, sous le patronage de la confrérie bourguignonne, la confrérie des chevaliers de la Chantepleure, vouée au service du vin vouvrillonant…

Les statuts des chevaliers du Tastevin furent repris, le costume fut également inspiré du modèle bourguignon, adoptant toutefois non pas le tastevin mais la chantepleure, nom local du robinet de bois ou cannelle, qui chante lorsqu’on en tourne la clé et pleure quand le vin coule… La seconde guerre mondiale met un terme aux activités des deux confréries. Le château du clos de Vougeot avait subi d’importantes dégradations après des occupations militaires successives. Son propriétaire le céda pour un prix symbolique à une société des amis du château du clos de Vougeot pour devenir pratiquement et légalement la propriété du Tastevin.

Dans ses murs, au cœur du vignoble, la confrérie allait rapidement, et dans la sérénité, exercer sa fascination et se maintenir sur les plus hauts sommets de la gloire vinique !

Ces chapitres, ordinaires et extraordinaires, de plus en plus nombreux, soulevèrent et continuent de soulever l’enthousiasme des participants, qu’il faut maintenant compter par centaines de milliers.

Les activités de la confrérie ne sont pas limitées à ce rôle de représentation. Celle-ci a pris une part active dans l’économie bourguignonne et nationale, instituant le tastevinage, un prix littéraire, et des commanderies étrangères.

Un jury rigoureux désigne les bouteilles présentées de façon anonyme, méritant de recevoir l’habillage spécial portant un numéro de contrôle et l’année du tastevinage. L’armorial des grands crus de Bourgogne est publié chaque année.

Peu après la parution du premier numéro de son journal, “tastevin en main”, la confrérie crée une chambre des arts et des lettres ayant entre autres attributions celle de décerner un grand prix littéraire annuel et d’éditer des ouvrages concernant la vigne et le vin.

La confrérie a créé de nombreuses commanderies dans le monde, sur tous les continents. Aux États-Unis, par exemple, plusieurs millions de membres, dont de hautes personnalités du monde des affaires, de l’industrie, des arts et du spectacle, répartis en sous commanderies, poursuivent et prolongent l’oeuvre et l’action commencée au clos de Vougeot.

La confrérie des chevaliers du Tastevin pratique ainsi une très efficace et souriante propagande en faveur non pas d’un simple produit, si noble soit-il, mais d’un véritable art de vivre… Par-delà tout intérêt mercantile, pour le profit et le bonheur de tous.

Il n’est donc pas surprenant que pareille réussite et fait naître des initiatives similaires, chacune selon un style propre à sa région.

Les Chevaliers du Tastevin

Tastevin, c’est aussi le nom de la box de vin de Trois Fois Vin, qui s’adresse aux curieux qui veulent s’initier au vin les yeux fermés.

Abonnez-vous à la box de vin Trois Fois Vin

Recevez chaque mois les meilleurs vins des petits domaines, chez vous

Invite & Earn

X
Signup to start sharing your link
Signup