fbpx

Archives

Un 100% Romorantin du Domaine le Portail

 

Dans les box Tastevin et Buissonniers de ce mois-ci, les abonnés Trois Fois Vin ont pu recevoir une pépite ultra confidentielle : un vin blanc, d’un cépage rare : le Romorantin, de la micro-appellation Cour-Cheverny, du Domaine le Portail. Nous avons posé quelques questions aux vignerons du domaine, Damien et Delphine Cadoux, afin de nous en dire plus sur ce petit bijou.

delphine_damien_cadoux

Delphine, parlez-nous de l’histoire du Domaine le Portail

Le Domaine le Portail a été acheté par mes beaux-parents, Michel et Nicole en 1978. Il est situé à 600m du fameux Château de Cheverny (celui que l’on redécouvre dans Tintin sous le nom de Moulinsart). Le domaine est un ancien monastère où les moines faisaient leur vin à l’époque. Nos voisins eux aussi moines, faisaient du troc de farine ! Après des études de vinification et de viticulture et un stage en Australie, mon mari Damien, a décidé de poser ses valises dans le domaine familial en 2009. Aujourd’hui nous possédons 35 hectares de vignes en culture raisonnée Terra Vitis, dans un souci de respect de l’environnement qui nous est cher. Comme cépages, nous avons du sauvignon et du chardonnay pour les blancs et du pinot noir et du gamay pour les rouges et les rosé, en appellation Cheverny. Le Romorantin est réservé pour l’appellation Cour-Cheverny et les cépages du Crémant de Loire.

Le Romorantin, c’est un cépage rare, n’est-ce pas?

Très rare ! Le cépage Romorantin ne fait partie que d’une seule appellation : Cour-Cheverny. Il en existe à peu près 60 hectares, et il ne se trouve que dans le Loir et Cher. Nous n’avons que 3 hectares de Romorantin plantés sur le domaine. Cela représente à peine 15 000 bouteilles. François 1er a fait venir 80 000 pieds vignes de Bourgogne, probablement des environs de Beaune, pour les planter autour de son Château de Chambord. Il l’a nommé « Romorantin » pour le faire prospérer non loin du château de sa mère, Louise de Savoie, dans la ville de Romorantin en Sologne. Les pieds de vigne furent plantés en 1517 sur un lieu-dit qui existe encore, délimité par un grand mur de pierres, le mur des Beaunes.

Du coup, parlez-nous de cette cuvée du Domaine le Portail, en 100% Romorantin?

C’est un vin avec beaucoup de caractère, plutôt gras, limite un peu tanique. Quand il est jeune, il offre des notes de fleurs blanches et un léger fruité, et surtout une très belle longueur en bouche. La caractéristique de ce vin, c’est qu’il se garde ! Vous pouvez le conserver 10 ans sans problème, il se développera sur des notes de miel, d’acacia, plus sec, plus terroir, plus minéral. Nous sommes à contre-courant de ce qui se fait actuellement avec du Sauvignon très fruité par exemple. Le Romorantin, est un raisin qui va vivre dans la bouteille ! Le 2018, que les abonnés de Trois Fois Vin reçoivent dans la box de mai, peut se déguster maintenant, ou se conserver, tant que c’est dans de bonnes conditions. Nous en avons dégustés qui avaient 30 ans d’âge, c’était absolument génial et incroyable !

Avec quoi peut-on déguster ce Cour-Cheverny 2018 ?

Accompagnez-le avec des asperges, c’est la saison ! Des viandes blanches, fromages de chèvres, coquilles Saint-Jacques, ou un plateau de fruits de mer, ce sera parfait !

Etes-vous contents que Trois Fois Vin ait sélectionné ce vin pour le faire connaître à ses abonnés ?

Oui vraiment ravis ! Ravis pour la cuvée en elle-même qui est vraiment différente, et que nous avons plaisir à partager. Trois Fois Vin permet de faire connaitre des vins confidentiels, comme la micro-appellation Cour-Cheverny, et puis aussi, un peu, notre domaine !

Autres articles du blog de Trois Fois Vin qui pourraient vous intéresser:

5 exceptions du vin pour briller en soirée

Vin et fromage, choisissez la crème de la crème !

Etre vigneron ou vigneronne, c’est comment ?