fbpx

Archives

La vallée du Rhône : éclairage sur un vignoble

 

Ce mois-ci les abonnés Trois Fois Vin ont pu recevoir deux bouteilles en provenance de la Vallée du Rhône (un Gigondas et un Côtes-du-Rhône Villages « Le Plan de Dieu »). L’occasion pour nous de faire un éclairage sur ce vignoble âgé de plus de deux mille ans.

Un peu d’histoire…

On cultivait déjà la vigne dans le Sud au IVème siècle avant J.C., à Marseille. Au Nord de la Vallée du Rhône, la viticulture se développe un peu plus tard, au premier siècle de notre ère. En remontant le long de la vallée du Rhône, les Romains s’installent à Vienne et se lancent dans l’aménagement du vignoble en plantant des vignes et en construisant des murets pour soutenir les cultures en terrasses. Ce sont eux qui les premiers donnent l’élan nécessaire au commerce du vin dans la région. Si le vignoble acquiert rapidement une forte notoriété, la chute de l’Empire Romain freine brutalement son développement qui ne reprend qu’au XIVème siècle sous l’impulsion des Papes d’Avignon, amateurs des vins de la Vallée du Rhône !
D’ailleurs pour la petite histoire, le Côtes-du-Rhône Villages du domaine Rose Dieu reçu par les abonnés Tastevin et Buissonniers provient du terroir dit « Le Plan de Dieu », identifié dès 1326 sous le nom de « Piano Dei ». C’est dire l’ancienneté du vignoble !

Hiérarchie des AOC du vignoble de la Vallée du Rhône

Comme dans les autres vignobles, la Vallée du Rhône est divisée en différentes zones organisées de façon hiérarchique: les Appellations d’Origine Contrôlée. On compte au sommet de la pyramide 16 AOC communales ou « crus« (Côte-Rôtie, Hermitage, Châteauneuf-du-Pape… des noms qui font rêver !). Vient ensuite l’AOC Côtes-du-Rhône Villages (dont le Plan de Dieu fait partie), qui s’étend au Sud de la Vallée du Rhône. Attention, une AOC Côtes-du-Rhône Villages ne correspond pas forcément à un seul village ! On compte 43 communes pouvant prétendre à l’une des 19 appellations Côtes-du-Rhône Villages.
AOC communales et AOC Côtes-du-Rhône Villages sont englobées au sein de la vaste appellation régionale AOC Côtes-du-Rhône. Celle ci s’étend sur six départements: Ardèche, Drome, Loire, Rhône, Gard et Vaucluse (et oui, c’est grand ! La Vallée du Rhône est le vignoble le plus vaste de France, après le Bordelais).

galets vallée du rhône

Le vignoble de la Vallée du Rhône : Nord et Sud

Le vignoble de la vallée du Rhône septentrionale est marquée par un climat plus frais, des sols graniteux et un vignoble planté sur des coteaux escarpés.  La culture de la vigne se fait en terrasses, soutenues par des murets (merci les Romains !). La vigne souffre moins de la chaleur qu’au Sud, du fait de précipitations plus régulières. Elle bénéficie également d’un bon ensoleillement. Des conditions idéales pour le développement de la Syrah, principal cépage utilisé pour les rouges dans cette partie Nord de la vallée du Rhône.

La vallée du Rhône méridionale, bien plus vaste, commence au Sud de Montélimar. Le climat est méditerranéen, marqué par un très fort ensoleillement et par le fameux mistral. Ce vent froid du Nord a un effet à double tranchant sur les vignes. S’il garantit une protection contre les maladies dans les périodes humides, en ventilant le vignoble, son effet desséchant peut s’avérer désastreux lors des étés secs. Les sols de natures très variées expliquent la grande diversité des cépages plantés dans cette partie de la Vallée du Rhône.

Les trois couleurs du vignoble la Vallée du Rhône

La production de vin dans ce vignoble est marquée par la suprématie des rouges. Au Nord, on privilégie la syrah, au Sud, des assemblages de différents cépages: le rustique carignan, le grenache fruité, le subtil cinsault, et le mourvèdre pour donner de la charpente. Les blancs sont produits essentiellement à partir de roussane, de marsanne et viognier. Quant au rosé, il a son AOC dédiée : Tavel !
Enfin sachez qu’on trouve également dans la région des vins de paille (AOC hermitage – très rares !), des vins doux naturels (rasteau, muscat-de-beaumes-de-venise) et des vins effervescents (clairette-de-die, saint-péray mousseux).

Après la théorie, la pratique ! L’exercice consiste pour vous à déboucher votre Gigondas ou votre bouteille de Plan de Dieu, et à nous faire part de vos commentaires. À vos claviers !

Gigondas-cru-côtes-du-rhône-vallée-du-rhône
Étiquette du vin « Costevieille » de la Bastide Saint Vincent, AOC communale Gigondas