Domaine du Fontenay-Simon Hawkins

VIN DE PAYS D’URFÉ 2018- Saint-Sulpice

Domaine du Fontenay-Simon Hawkins VIN DE PAYS D’URFÉ 2018 Saint-Sulpice est le deuxième vin des box Tastevin et Buissonniers du mois d’Octobre 2020.

Simon Hawkins pose ses valises où la Loire prend sa source. Sur un beau coteau, il plante des pieds de viognier sélectionnés chez Yves Cuilleron (vigneron emblématique de l’appellation Condrieu). Cette cuvée aux notes de pêche et abricot est très longue en bouche.

Idéal avec un tajine de poulet à l’ananas, du porc au curry, une salade de fruits.

10,90€
9,27€ Pour les abonnés
Ajouter au panier

UGS : TB1020H Catégorie :

Nez

 aromatique ! abricot, pêche, note fumée

Bouche

 rond ! gras, riche sans lourdeur, finale persistante

Garde

 2020-2022

Service

10-12° 

Accords Mets-Vin - Vin blanc - Domaine du Fontenay-Simon Hawkins

tajine poulet à l’ananas, poulet au curry, salade de fruits

Le vin

Quelques années ont passé, la vigne est bien enracinée et se plait sur cette pente ensoleillée. Le viognier aime se dorer au soleil, jusqu’aux vendanges. Grappe par grappe, elles sont récoltées à parfaite maturité, très bien triées, et pressurées avec beaucoup de délicatesse avant le transfert du jus en fûts de chêne pour la fermentation. Ce cépage très aromatique, à la réputation quasi-mythique rencontre beaucoup de succès. C’est un plaisir aujourd’hui de vous présenter cette merveille qui j’espère vous plaira autant qu’à moi !

Le domaine

L’histoire de ce vigneron atypique est un peu particulière ! En effet, Simon Hawkins, britannique d’origine, n’est pas issu d’une lignée de vignerons mais s’est reconverti dans le métier il y a une vingtaine d’années ; au début de sa carrière comme responsable export d’une grande entreprise de textile, il installe sa famille à Roanne, ville textile importante du centre de la France. Mais l’environnement viticole le rattrape et il part se former en Bourgogne, pour apprendre le métier ! Il cherche et trouve à reprendre un domaine qui n’était plus en activité depuis 1965 ! Il faut dire qu’à cet endroit, la vigne a été beaucoup arrachée, personne ne s’intéressait à ce lieu escarpé et difficile à travailler. Alors Simon travaille d’arrache-pied, défriche et replante, surtout du cépage gamay, mais également du viognier. Il faut dire qu’il est émerveillé par ce qui se passe à Condrieu, et ce cépage le fascine. C’est là-bas qu’il rencontre Yves Cuilleron, célèbre vigneron de Condrieu et Côte Rôtie qui lui prépare une sélection massale de ses meilleurs plants de vignes. C’est sur le coteau de Saint-Sulpice qu’il les plantera en 2000, un petit hectare en tout !

Club Trois fois vin

Abonné Trois Fois Vin ?
Profitez de -15% sur notre cave en ligne !

Les actualités à savourer