Vins et vignerons 20/04/22

Bercé par la Loire, le chenin s’exprime avec finesse au Domaine de La Petite Roche

Le Domaine de La Petite Roche est un domaine familial qui appartient à la famille Regnard depuis 1791. 83 hectares situés autour de la commune de Trémont dans le Maine-et-Loire dont Gwenaëlle Regnard a aujourd’hui la responsabilité. Antoine Poupart est responsable de la production et de la vinification du domaine, il présente à Trois Fois Vin la cuvée que les abonnés des box Tastevin et Buissonniers ont reçus au mois d’avril. 

Antoine, quel est votre rôle au Domaine de La Petite Roche? 

Après 10 ans d’expérience en France et en Afrique du Sud (ndlr: où il rencontre Johandie, sa future femme) et en Australie, je suis arrivé à la Petite Roche en 2007 où je développe le domaine en alliant tradition et modernité. Ma femme m’accompagne sur la commercialisation des vins du Domaine, en France et à l’export.

Quelle est la philosophie du Domaine de La Petite Roche ?

Au Domaine de La Petite Roche, nous sommes certifiés Terra Vitis et Haute Valeur Environnementale. Nous sommes très sensibles aux démarches environnementales depuis plus de 10 ans déjà. En ce moment, je fais faire un bilan carbone du domaine avec les étudiants ingénieurs en 5e et 6e année de L’École supérieure d’agriculture d’Angers. Le domaine est en quelque sorte une « entreprise cobaye ». Nous sommes surtout dans une phase de constat pour comprendre où nous en sommes, ce que nous faisons (et si nous le faisons bien) et ensuite, nous pourrons mettre en place des actions à court, moyen et long terme pour nous permettre d’être plus vertueux.
Nous effectuons déjà le travail de sols, limitons les herbicides, et utilisons la confusion sexuelle sur la moitié du vignoble. Nous avons un projet d’agroforesterie dans les années à venir. Le vignoble possède déjà beaucoup d’arbres et de haies, mais nous voulons diversifier les cultures, et les essences de végétaux. 

De combien d’hectares est le domaine ?

Nous avons 82 hectares sur le lieu-dit « la Petite Roche ». C’est pour cela que les actions prennent du temps. On ne pilote pas 80 hectares de la même manière que 3 hectares. 

Quels sont les cépages cultivés au domaine ?

Nous avons du cabernet franc et sauvignon qui représentent la moitié du vignoble. Puis 16 hectares de chenin. grolleau gris et noir, du chardonnay, du pinot noir et une petite partie de gamay. C’est une diversité de cépages assez larges.

Quelle est la cuvée du Domaine de la Petite roche que les abonnés ont découvert dans la box d’avril ?

C’est un Anjou blanc 2021, 100% chenin. Il est issu de la gamme « Essentiels ». Ce sont des vins frais, gourmands, conviviaux. 

On dit du chenin que c’est un cépage formidable, est-ce si vrai ?

Avec du chenin, on peut faire des bulles, des blancs secs, des grands moelleux, voire des liquoreux pour les millésimes exceptionnels car il présente une sensibilité particulière à la pourriture noble. C’est un cépage avec une palette aromatique très large et extraordinaire. Il produit des styles de vins très grands sur un même terroir. Mais c’est aussi un cépage qui demande beaucoup de travail et d’attention, de la plantation à la mise en bouteille.
Il ne suffit cependant pas que d’un bon terroir et d’un bon raisin. Il faut aussi savoir ce que l’on cherche au final. La finalité est très importante. Cherche-t-on de la fraîcheur, de la concentration, du caractère boisé…. ? 

Dans la cuvée que les abonnés de Trois Fois Vin ont reçu j’ai cherché l’expression croquante du chenin, le côté ferme de la pulpe de fruit, avec du jus, légèrement acidulé, et une belle amertume noble en finale. Quand on a de beaux amers, on tient la fraîcheur et les fruits pour aussi une belle garde. Sur cette cuvée, on partage deux terroirs. Des calcaires qui apportent la fraîcheur aromatique et le schiste où on va chercher la profondeur et la structure.

Quel est l’avantage pour vous d’être diffusés dans une box comme celle de Trois Fois Vin ?

J’espère que notre vin plaira et que nous aurons des retours positifs. C’est une belle visibilité pour nous et nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés !

 

Autres portraits de vignerons du magazine de Trois Fois Vin qui pourraient vous intéresser:

« Famille, harmonie et partage » au Château des Arras

Le raisin et le vin sont maîtres à bord du Domaine Solence

Le Riesling révélé par le Domaine Dischler

François Robelin, un vigneron en constante évolution

Abonnez-vous à la box de vin Trois Fois Vin

Recevez chaque mois les meilleurs vins des petits domaines, chez vous

Invite & Earn

X
Signup to start sharing your link
Signup