Parlons bien, parlons vin 08/03/18

Femmes et vin : déconstruisons les clichés !

Les femmes et le vin

 

En ce 8 mars, Journée internationale des droits des femmes (et non pas Journée de la femme !), nous souhaitions revenir sur certains clichés qui perdurent encore aujourd’hui concernant les femmes et le vin.

Si les mentalités globales changent rapidement ces dernières années, il reste quand même des idées reçues bien ancrées dans notre société sur les différences femmes/hommes. Et l’œnologie n’est pas en reste !

 

Les femmes préfèrent les vins sucrés

 

C’est faux et archi-faux  ! Selon plusieurs études sérieuses et représentatives, les femmes préfèrent (comme les hommes d’ailleurs) les vins rouges. Eh oui, l’idée selon laquelle la gent féminine ne boirait que des vins rosés, blancs ou sucrés est totalement erronée ! Les goûts en matière de vin ont bien plus trait à la personnalité du buveur, à son expertise et à ses goûts personnels qu’à son sexe !

 

Il existe des vins « féminins »

 

Quelle drôle d’idée ! On peut lire / entendre ici ou là que les vins produits par des femmes auraient des caractéristiques « féminines » (les critères sont alors rarement très clairs …). Mais à plusieurs reprises, des dégustations à l’aveugle ont prouvé qu’il est impossible de dire s’il avait été fait par un homme ou une femme. Là encore, le vin est le résultat du travail et de la sensibilité du vigneron, et non fonction de son genre ! 

 

Les métiers du vin sont très majoritairement des métiers d’hommes

 

Faux mais … ils restent majoritaires dans la globalité du domaine. En revanche, de plus en plus de femmes choisissent d’exercer des professions dans le secteur du vin. Même celles à la base représentées par des hommes exclusivement telles que maitre de chai ou cheffe de culture

Comme dans tous les domaines professionnels, les métiers du vin se féminisent et c’est une excellente chose.

Trois Fois Vin par exemple a été pensé, créé et est aujourd’hui toujours dirigé par une femme, éminente figure du secteur de l’oenologie française !

De même, des associations, telle Women Do Wine, se sont créées pour leur donner plus de visibilité. Un grand réseau qui regroupent autant de compétences que de vigneronnes, bien sûr, mais aussi d’oenologues, de sommelières, de communicantes, de journalistes, de blogueuses, de juristes, de commerciales, de cavistes….

Ce sont les hommes qui achètent le plus de vin

 

Encore une idée reçue. D’après plusieurs études concordantes, les femmes achètent très majoritairement le vin (entre 70% et 79% selon les études), que ce soit pour leur famille ou pour elles-mêmes. En revanche, elles ne disent pas toujours « bien s’y connaître », mais sont de plus en plus demandeuses d’apprendre et de se former.

 

C’est l’homme qui choisit le mieux le vin

 

Scène banale dans un restaurant, le serveur vous lance : « Je fais goûter à Monsieur j’imagine ? … » Alors comme ça, l’homme naîtrait avec le palais aiguisé au vin, contrairement à celui de la femme ? Etrange mutation génétique … !

Trêve de plaisanterie, cette idée répandue est archi-fausse bien sûr ! Il est vrai que les hommes disent souvent mieux s’y connaître que les femmes, comme dit précédemment. Mais cela est très certainement davantage dû à l’auto-censure – malheureuse – des femmes en général dans beaucoup de domaines techniques (comme peut l’être la dégustation d’un vin) qu’à une véritable donnée scientifique.

 

Une femme ne doit pas se servir de vin à table

 

Vrai, mais …

Il est vrai que dans les règles de savoir-vivre, il est exigé que les femmes ne se servent pas de vin à table et laissent les hommes en charge de cette tâche. Ces derniers devant veiller au remplissage des verres.

Cette vision est néanmoins vue comme dépassée par certains qui considèrent que cela nourrit une image dégradée de la femme. En effet, on peut facilement penser que si l’homme sert la femme, c’est pour qu’il puisse surveiller sa consommation. Et derrière cette idée donc, qu’une femme ne saurait pas se contrôler si elle boit (en revanche, pas de problème pour un homme … !).

 

Voilà donc pour ce petit tour des clichés sur les femmes et le vin … ils ont la vie dure mais encore une fois, les choses bougent. Alors parlons-en, répandons leur déconstruction et nul doute qu’ils s’évaporeront peu à peu. On peut en tous cas l’espérer … !

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Abonnez-vous à la box de vin Trois Fois Vin

Recevez chaque mois les meilleurs vins des petits domaines, chez vous

ut nunc Aliquam efficitur. porta. quis, Phasellus consectetur

Invite & Earn

X
Signup to start sharing your link
Signup