fbpx

Archives

Les Beaumes-de-Venise

 

Le « Beaumes-de-Venise » est une appellation des Côtes du Rhône en région Provence-Alpes-Côte d’Azur délimitée au nord-est d’Avignon sur quatre communes du Vaucluse : Beaumes-de-Venise, Lafare, La Roque-Alric et Suzette. L’occasion pour nous de faire un éclairage sur cette appellation.

Ce mois-ci les abonnés des box premium Echanson et Cachottiers de Trois Fois Vin ont pu recevoir une bouteille du Domaine de Pièblanc, cuvée « Les hauts » 2017, en provenance du village de Beaumes-de-Venise.

Du baume, bôme, beaumes à Venise?

Ni baume (pour les lèvres), ni bôme (pièce de bois pour enrouler une grand-voile) mais « beaumes » qui tire son nom de l’occitan « bauma » signifiant « grotte ». Celles creusées dans les roches que l’on aperçoit sur les flancs de la montagne, au pied de laquelle est bâti le village. Quant au nom de Venise, il est relié au terme de « Comtat venaissin », un état, possédé par les papes de la fin du XIIIe siècle à 1791.

L’appellation

Le village de Beaumes-de-Venise est situé au pied des Dentelles de Montmirail. L’appellation, répartie sur 660 hectares, ne produit que des rouges issus majoritairement du grenache noir, 50 % minimum, et de 25 à 50% de Syrah. Le Mourvèdre (entre autres) vient compléter les deux premiers cépages. On peut aussi y retrouver quelques cépages secondaires comme le Cinsault et le Carignan. Vendangés obligatoirement à la main et triés, ces raisins donnent naissance à des vins puissants et concentrés. Des cépages blancs comme le Viognier sont autorisés à hauteur de 10% maximum dans les cuvées.  

3 terroirs

Les vignes de Beaumes-de-Venise s’étendent sur trois terroirs distincts :

  • Les terres du Trias, jaunes : Le Trias est le nom donné à la période la plus ancienne de l’ère secondaire. Ces sols cultivables, peu profonds, permettent aux pieds de vignes de ne subir aucun stress ni par la sécheresse, ni par l’humidité. C’est là que se trouvent les terroirs les plus en altitude (jusqu’à 500 mètres), ­porteurs de plus de fraîcheur et de finesse aromatique pour les futurs vins.
  • Les terres du Crétacé, blanches sont composés d’argile, de calcaire et de  marne. Pour s’y développer, les racines de vigne se tissent dans les blocs de calcaire d’où elles extraient les sels minéraux nécessaires à leur croissance. Ce terroir, cultivé essentiellement en terrasses, reçoit un maximum d’ensoleillement.
  • Les terres grises, sur les coteaux sont protégés du mistral par les Dentelles de Montmirail. Leur orientation Est, Sud-Est leur permet d’avoir un ensoleillement optimal et leur assure une maturation repartie de façon homogène.

Les vins

Connue pour son muscat, la petite cité rhodanienne cultive donc aussi, plus discrètement, quelques rouges équilibrés, amples et charnus aux couleurs soutenues, du rouge cerise au pourpre. Au nez ils révèlent souvent des notes intenses d’olives noires, de mûre, ou de fumée. Leur structure construite sur des tanins concentrés et sur un alcool généreux leur permet d’évoluer dans le temps, tout en restant élégants et frais. La bouche dévoile des parfums de fruits mûrs et d’herbes aromatiques, charmeuse et intense. La cuvée 2017, « les hauts » du Domaine de Piéblanc que nous vous présentons ce mois-ci est structurée, épicée, riche et impressionnante.

Que manger avec un Beaumes-de-Venise rouge?

Il s’associera à merveille avec la texture et le caractère typés de la viande de volaille, comme de la caille rôtie aux cèpes, ou des aiguillettes de canard au miel, une brouillade de truffes et même un doux et intense dessert au chocolat.

Autres articles en liens avec les Beaumes-de-Venise et muscat Beaumes-de-Venise

La vallée du Rhône : éclairage sur un vignoble

Quel vin choisir pour l’Épiphanie?

Vin et fromage, choisissez la crème de la crème !