Dominique Morel BROUILLY 2018

Dominique Morel BROUILLY 2018

Dominique Morel
BROUILLY 2018

9.90 € / bouteille

8.42 € pour les abonnés

- +

Description

Dominique Morel - BROUILLY 2018 est le premier vin des box Tastevin et Buissonniers du mois de Février 2020.

Direction le Sud du Beaujolais à la découverte du cru Brouilly ! Dominique Morel collectionne de multiples prix récompensant ainsi son travail de précision. Les raisins de gamay sont récoltés à la main puis commence la macération carbonique pour obtenir un vin tout en souplesse avec un fruit éclatant.

Idéal avec un rôti de porc aux herbes, des petits farcis et des pizzas à base de tomates.

Dégustation

nez — séducteur, framboise, fraise, floral, note poivrée

bouche — gourmand, tendre, tannins fins

garde — 2020-2022

service 14-16°

Accords

rôti de porc aux herbes, petits farcis, pizzas

Le domaine

Officiellement rattaché à la Bourgogne viticole, le Beaujolais n’en a pas moins une personnalité propre. Dominique (œnologue) et Claudine Morel sont propriétaires de 18 hectares de vigne en Beaujolais-Villages et sur les crus Fleurie, Morgon, Juliénas, Régnié, Moulin-à-vent et Saint Amour au domaine de Gry Sablon. Pour compléter leur gamme, il sont également implantés plus au sud, dans le cru Brouilly où les vins ont un tout autre caractère. Créé en 1900 par l’arrière grand-père de Dominique, le domaine est aujourd’hui une référence dans le Beaujolais, raflant systématiquement les médailles aux concours ! Les vignes sont plantées à très forte densité (10000 pieds à l’hectare – pour les nuls en maths, c’est 1 pied tous les mètre ! serrés, serrés…), ce qui favorise les petits rendements (car plus de pieds doivent se partager la même nourriture). Comme dans tout le Beaujolais, les vignes sont taillées «en gobelet», c’est à dire que les rameaux ne sont pas soutenus par des piquets ou fils, empêchant toute mécanisation. Brouilly est l’appellation la plus sudiste des crus du Beaujolais et surplombe la vallée de la Saône à 300 m d’altitude. En creusant un peu, on trouve les couches de schistes légèrement bleutés si caractéristiques.

Le vin

Les raisins de cette parcelle bien exposée sont récoltés à la main (c’est obligatoire dans le Beaujolais) en grappes entières. Ils sont ensuite placés dans les cuves pour attendre le début de la fermentation qui gagnera en douceur, grappe par grappe, la cuve tout entière. Cette méthode, dite de « macération carbonique » dure 10 à 12 jours et permet de se concentrer sur le fruit, car c’est ce qu’on attend de ce cépage peu tannique. Le résultat donne un vin d’une grande finesse, concentré et juteux avec des tannins fondus, mais qui saura évoluer en bouteilles pendant 2-3 ans.

Recevoir de nos nouvelles

Praesent Aliquam ut velit, libero Phasellus ante.