Des idées cadeaux pour Noël

Archives

Un petit tour en Alsace, l’autre pays du Père Noël !

 

Boules de décoration de Noël

Un petit tour en Alsace, l’autre pays du père Noël

Le mois de décembre est là, et avec lui s’installent les préparatifs de Noël … Aujourd’hui, nous vous proposons un petit voyage en Alsace, pour y croiser ses marchés de Noël, sa gastronomie, et bien sûr ses vins !

Les marchés de Noël: une tradition ancestrale

L’origine des marchés de Noël remonte au milieu du Moyen-Âge, vers le 13e siècle, et provient d’Allemagne et d’Autriche. Ils sont restés très longtemps caractéristiques de l’Est de la France, surtout de l’Alsace et de la Lorraine, mais le succès populaire et commercial a maintenant gagné toute la France.

Si vous n’avez pas vu le marché de Noël de Strasbourg, autour de sa cathédrale, dans le froid du mois de décembre, vous avez encore un bout de magie de Noël à découvrir ! Allez-y goûter du pain d’épices ou des sablés à la cannelle et surtout déguster un verre de vin chaud, rouge ou blanc, plein d’épices et de saveurs. Certains puristes y verront un sacrilège de réchauffer du vin et de le dénaturer avec ces saveurs épicées, mais n’oublions pas que depuis l’Antiquité, nos ancêtres mélangeaient le vin avec toutes ces épices pour le conserver et qu’il ne tourne pas au vinaigre !

Vous pouvez également élaborer vous même votre vin chaud, en plongeant dans du vin réchauffé de la cannelle, des clous de girofle, de l’anis étoilé et des oranges. Rien ne vous empêche par ailleurs de varier les recettes et de tenter vos propres innovations (miel, autres épices, autres agrumes…) !

L’Alsace, terre de gastronomie et de vin

La gastronomie alsacienne se prête parfaitement à l’art de l’accord mets / vins : vous prendrez par exemple un vin blanc sec (d’Alsace bien sûr !) pour accompagner votre choucroute ou votre flammenkueche, et vous goûterez le fameux coq au Riesling (recette ci-après), dans la cuisson duquel vous aurez pris soin de verser, en plus de votre vin de cuisson, un verre de celui que vous dégusterez à table.

Les mêmes blancs secs alsaciens accompagneront aussi à merveille votre fromage local, comme un délicieux Munster, dégusté sur des grandes tranches de pain rustique préalablement toastées. Pour goûter les fromages à pâte persillée comme le roquefort (même s’ils ne sont pas alsaciens !), nous vous recommandons les vins moelleux et liquoreux d’Alsace (ils comportent la mention « vendanges tardives ou SGN pour « sélections de grains nobles »), qui raviront les amateurs.

Enfin, pour les plus gourmands, vous pourrez goûter ces mêmes vins sucrés avec les sablés alsaciens à la cannelle et aux épices, accompagnés d’une petite coupe de fruits frais.

N’hésitez pas également à accompagner les charcuteries locales d’un pinot noir d’Alsace, frais et léger, pour vous mettre en jambe à l’apéritif.
Alors, à quand votre Noël en Alsace?

 

La recette du coq au Riesling (pour 6 personnes)

 

1 coq de 1,5 kg prêt à être cuisiné (plumé, vidé)
75 g de beurre
25 g d’échalotes
30 cl de riesling
150 g de champignons de Paris frais (ou autres variétés selon les goûts)
5 cl de cognac
10 cl de crème fraîche épaisse
15 g de farine (facultatif)
sel, poivre

 

  1. Découper le coq en quatre morceaux.
    2 Faire chauffer 50 g de beurre dans une cocotte, y mettre les morceaux de coq assaisonnés de sel et de poivre. Laisser raidir sur feu doux pendant 5 minutes, côté peau en premier.
    3. Ajouter les échalotes finement hachées, laisser suer un moment puis flamber au cognac.
    4. Ajouter les champignons frais émincés, mouiller avec le riesling, laisser mijoter doucement environ 45 minutes.
    5. Retirer alors les morceaux, les disposer dans un plat chaud. Laisser réduire le fond de cuisson, le lier à la crème, verser cette sauce sur les morceaux de coq.
    6. Si la sauce n’est pas assez liée, ajouter un peu de beurre avec la farine.

Pour l’accompagner https://www.troisfoisvin.com/cave-en-ligne/domaine-frey-sohler-alsace-riesling-2016/

 

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :