Des idées cadeaux pour Noël

Archives

Vin bio, en biodynamie ou nature : quelques repères

 

L’engouement pour les vins « propres », produits dans le respect de l’environnement est toujours plus important ! Trois Fois Vin tente de vous donner quelques clés pour vous orienter !

Au commencement était le BIO

Par opposition à l’agriculture conventionnelle, l’agriculture biologique ne fait appel à aucun produit chimique. Un vin BIO est fabriqué à partir de raisins issus de l’agriculture biologique. Mieux, depuis 2012, le label BIO, devenu européen (« Eurofeuille ») contraint également la vinification en interdisant certains additifs. Ainsi, si l’étiquette ou la contre-étiquette contient ce label, vous êtes assurés que le vin respecte le cahier des charges européen BIO pour la culture et le travail au chai.

Pour certains, le label BIO n’est pas suffisamment exigeant car l’utilisation de produits « naturels », tels que la bouillie bordelaise (préparation à base de cuivre), autorisée par le label, engendre une certaine pollution des sols (à certaines doses, le cuivre reste dans le sol). Pour d’autres, c’est déjà trop : de nombreux viticulteurs conventionnels ne veulent pas s’interdire d’avoir recours à la chimie en cas de coup dur climatique, comme cela a été le cas cet hiver dans le Languedoc, où le mildiou, particulièrement présent, a fait de vrais dégâts.

Le label BIO est donc un vrai engagement de la part des vignerons. Il est à noter cependant que certains vignerons respectent le cahier des charges BIO, mais choisissent, par principe ou par souci d’économie de ne pas se faire certifier.

La biodynamie : le vivant avant tout

La biodynamie consiste, en résumé, à renforcer les défenses naturelles de la plante en pulvérisant des préparations dynamisées à base de plantes ou de bouse de vache, tout en respectant des rythmes cosmiques (position de la lune, du soleil…). Ce mouvement, créé au début du vingtième siècle par un intellectuel autrichien, Rudolf Steiner, est décrié par les plus cartésiens pour son manque de fondement scientifique et ses rituels obscurs. Cependant, au-delà des polémiques, force est de constater que les vignerons qui pratiquent la biodynamie ont souvent des vignes en bonne santé et que leurs vins ont une vraie personnalité et donnent une belle interprétation du terroir, ce que nous recherchons chez Trois Fois Vin.

Plusieurs  « marques de certification » dont Demeter, l’historique, et Biodyvin apparu plus tard, attestent de la démarche. A noter qu’une condition pour obtenir ces certifications est déjà d’être BIO. Mais encore une fois, certains vignerons, bien que non certifiés, travaillent dans une démarche biodynamique.

Vous avez dit vin nature ?

C’est là que cela se complique… Il n’existe pas de définition universelle. La définition communément admise est qu’un vin nature ou naturel est issu de l’agriculture biologique et contient peu ou ne contient pas du tout d’intrants, y compris les fameux sulfites, qui sont un antioxydant.

En France, deux associations principales regroupent des vignerons qui se réclament des qualificatifs  « nature » ou « naturel » : l’association des vins naturels (AVN) et l’association des vins S.A.I.N.S (Sans Aucun Intrant Ni Sulfite).

Il n’existe cependant pas encore de certification avec un contrôle strict du respect d’un cahier des charges. Chacun est donc libre de se déclarer vigneron nature. Là encore, tout le monde n’est pas d’accord dans le monde du vin : beaucoup militent pour une vraie certification apportant des garanties au consommateur, quand d’autres craignent de nouvelles contraintes. Encore faudrait-il se mettre d’accord sur la définition d’un vin nature, beaucoup de vignerons « nature » utilisant un petit ajout de quelques milligrammes de sulfites au moment de la mise en bouteille, pour éviter certaines déviances oxydatives…

Et le bon vin ?

Les vins BIO ou en biodynamie offrent une garantie au consommateur du respect d’un cahier des charges, ce qui est un vrai bénéfice et un repère sur lequel vous pouvez compter. Pour autant, un vin BIO ou en biodynamie n’est pas forcément un bon vin. Et inversement certains domaines non certifiés travaillent très proprement et produisent de vraies pépites dont il serait dommage de se priver !

Le mouvement des vins nature, même s’il manque encore de clarté et a parfois conduit à valoriser des vins aux qualités gustatives pour le moins discutables, a l’immense mérite de pousser la filière vers un travail de plus en plus propre et précis. Car il faut savoir que pour réussir un vin avec peu ou pas d’additifs, il faut un vrai talent, un immense travail à la vigne et beaucoup de rigueur et d’hygiène au chai.

Chez Trois Fois Vin, la sélection des vins est le cœur de notre travail. Nous ne sommes pas dogmatiques, mais nous sommes attachés aux pratiques respectueuses de l’environnement et nous sommes intraitables sur la qualité gustative de nos vins. BIO, en biodynamie et nature : oui, oui et encore oui… mais bon avant tout !

Pour en savoir plus sur Trois Fois Vin, « le bon vin par abonnement », c’est par ici

Autres articles en lien avec le sujet :

La vinification du vin rosé

Les 5 meilleurs cépages rouges

Un vin élevé en fût de chêne est-il forcément meilleur ?