Parlons bien, parlons vin 11/01/23

A la découverte des vins chinois

Ce dimanche 22 janvier, sera célébré le Nouvel An chinois. Également baptisée « Fête du Printemps », ce nouvel an chinois était à l’origine une fête agricole, permettant notamment aux paysans d’observer le rythme des saisons et ainsi de voir arriver le printemps. Alors bien entendu, quand on pense à la Chine, le vin n’est pas vraiment la première chose qui vient à l’esprit. Néanmoins, le pays est un lieu de gastronomie et de traditions, et le vin a su se faire une place de choix dans la culture locale. Alors côté vin que produit la Chine? Est-elle consommatrice? Trois Fois Vin vous présente les vins du pays du soleil couchant.

L’histoire du vin en Chine

Les premières traces de la culture du vin en Chine remontent aux 1er et 2ème siècles avant notre ère. Les plus anciennes régions viticoles se situent plutôt au nord-ouest, porte d’entrée de la Chine pour les commerçants qui suivaient la route de la soie en provenance de l’Europe. Durant des siècles, la viticulture restera endémique, et le raisin sera même souvent mélangé à du sucre, ou d’autres breuvages pour créer des boissons locales, composées de plusieurs fruits. Ce n’est qu’en 1922 qu’est créée en Chine la première cave de vinification. Les vins produits sont le plus souvent des vins de table modestes, et essentiellement destinés au marché local. 

La production de vin en Chine

D’après l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, la Chine compte aujourd’hui plus de 800 000 hectares de vignes, juste derrière l’Espagne et devant la France.

En 2000, le vignoble chinois représentait moins de 4% des vignes mondiales. Aujourd’hui, il en représente plus de 11% !

Les vignobles chinois se concentrent au nord du pays. Considéré par beaucoup de spécialistes, ainsi que par le gouvernement chinois lui-même, comme l’avenir des vins chinois, la région autonome du Ningxia se trouve pourtant au centre du pays. En à peine quinze ans de développement, ce vignoble a atteint 38 000 hectares, divisés en 200 caves. Elle possède des conditions naturelles idéales : un climat doux, une pluviométrie modérée, un sol fertile, sans polluants, et une eau abondante grâce aux montagnes et aux lacs.

La région du Turfan se situe dans la province du Xinjiang au nord-ouest de la Chine et possède la particularité d’être le point le plus bas du globe après la mer morte. Avec son climat continental sec, les températures moyennes vont de -11 à 27°C. Les principaux cépages présents sont le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Cabernet Franc, le Grenache et la Syrah. Le moût des raisins possède une haute contenance en sucre.

La région de Tonghua se situe dans la province du Jilin, au nord-est de la Chine proche de la Corée du Nord. Elle détient le record de la région viticole la plus froide du monde, avec une température hivernale pouvant descendre jusqu’à – 40 °C. Le cépage principal est le Vamurensis, qui supporte bien le froid.

L’objectif du gouvernement : 100 000 hectares en 2035. Il y a fort à croire que nous aurons bientôt sur nos tables des vins chinois.

Autres articles du magazine de Trois Fois Vin qui pourraient vous intéresser:

A la découverte des vins de la Vallée du Rhône

À la découverte des vins d’Afrique du Sud

À la découverte des vins d’Australie

À la découverte du vin d’Alsace

Abonnez-vous à la box de vin Trois Fois Vin

Recevez chaque mois les meilleurs vins des petits domaines, chez vous

Invite & Earn

X
Signup to start sharing your link
Signup