Parlons bien, parlons vin 05/08/20

Cahier de vacances #1 : le vin

On parle beaucoup vin chez Trois Fois Vin, c’est normal, Marie-Dominique Bradford vous dégote chaque semaine les meilleures quilles des meilleurs petits producteurs de France, mais en fait, c’est quoi le vin ? Comment fait-on le vin ? Comment le déguste-t-on ? 

Trois Fois Vin vous ouvre son cahier de vacances pour y voir un peu plus clair sur quelques bases élémentaires d’œnologie ! Premier épisode cette semaine : le vin et rendez-vous sur les réseaux sociaux pour un petit quizz !

Selon la définition du dictionnaire, « le vin désigne une boisson alcoolisée provenant de la fermentation du raisin ». Mais si on s’arrête là, cela reste très basique. Efficace mais trop simple. Le vin est issu de raisin, de différents types de plant de vigne (cépages), de différents terroirs, de climats variés. Le jus qui en est tiré subit une fermentation (transformation du sucre en alcool), une vinification et une durée d’élevage. Chaque vin est très différent.

Les trois types de vin

  • Les vins tranquilles,

Les différents vins peuvent être rouges, blancs, rosés voire même oranges. La production de vin tranquille, c’est-à-dire, sans bulles, représente 75 % de la production en France en 2018. Ces vins font l’objet d’une fermentation et sont ensuite élevés dans des contenants de différentes formes et de différentes tailles. Des tonneaux, des amphores en argile, des fûts, des barriques de chêne, des cuves, mais aussi sous l’eau, dans la neige, ou dans le sable, tout est possible! Les vins sont ensuite mis en bouteille pour la commercialisation ou la garde. 

  • Les vins pétillants,

Les vins pétillants, ou effervescents comme le champagne, les crémants, le Vouvray, la Blanquette de Limoux, le Cava en Espagne ou le Prosecco en Italie, etc. Il existe différentes méthodes pour créer les bulles, mais la plus connue est la seconde fermentation en bouteille (dite méthode traditionnelle). Ils représentent 8 % de la production française en 2018.  

Il s’agit de vin dans lequel on a ajouté de l’alcool pour stopper la fermentation et conserver le sucre non-encore fermenté. En 2018, les vins mutés représentent 17 % de la production de vin en France. Dans cette catégorie entrent par exemple Rivesaltes, Pineau des Charentes, Floc de Gascogne, Porto ou Banyuls.

Les styles de vin en fonction de leur couleur

  • Les rouges légers, de couleur claire. Ils sont à boire jeunes. On peut citer Beaujolais, Touraine, Coteaux du Lyonnais, certains Bourgognes ou quelques vins de Savoie. Ils ont des tanins très légers.
  • Les rouges frais et croquants, comme les vins du Jura, de Provence, les Saumur-Champigny. Ils sont légers en bouche et fruités, et se dégustent jeunes.
  • Les rouges charpentés, doté d’un beau potentiel de garde comme les Bourgognes 1er crus, Pomerol, Chinon.
  • Les vins rouges tanniques sont des vins puissants, solides dans leur jeunesse, qui auront besoin d’au moins 5 années de garde avant de commencer à révéler leurs merveillelux arômes d’évolution, comme les vins du Haut Médoc (Pauillac, Margaux…), les vins de Cahors et les Madiran, et certains très grands Bourgognes des Côtes de Nuits.
  • Les vins blancs secs et légers : de couleur pâle, avec une bonne acidité et qu’il faut boire tôt. Comme par exemple, le Bourgogne aligoté, les vins de Savoie, le muscadet ou le sylvaner d’Alsace etc.
  • Les blancs plus aromatiques, qui seront plus parfumés, au goût riche et onctueux et à la crémosité douce et subtile. Ils peuvent être secs ou sucrés.
  • Les blancs tendres et fruités, comme les Côtes-du-Rhône, ou vins blancs du Roussillon…
  • Les rosés frais et légers, à la couleur claire comme les rosés de Provence et de Loire.
  • Les rosés gourmands et fruités, plus colorés, comme ceux du Sud-Ouest et du Languedoc, ou encore du Bordeaux Clairet.

Les vins secs, liquoreux, ou moelleux

Tout est question de dosage de sucre.

  • Les vins blancs secs sont des vins sans sucre. Tout le sucre du raisin s’est transformé en alcool pendant la fermentation.
  • Les vins liquoreux et moelleux sont des vins dont une partie des sucres n’a pas été transformée en alcool au moment de la fermentation. Les vins moelleux contiennent entre 12 et 45 grammes de sucre par litre et les vins liquoreux plus de 45 grammes de sucre par litre.

Avez-tout bien retenu?

Rendez-vous sur les réseaux Facebook et Instagram de Trois Fois Vin pour les “3 questions du cahier de vacances”

Autres articles du blog de Trois Fois Vin qui pourraient vous intéresser:

Comment apprendre à repérer les arômes du vin ?

La robe du vin – Apprendre à déguster avec Trois Fois Vin

Devenir un expert confiné

LE MEILLEUR DU VIN DANS UNE BOX CHAQUE MOIS