Parlons bien, parlons vin 05/05/20

Les 5 cépages rouges, rois de la Provence

L’appellation Côtes-de-Provence, c’est 20 100 hectares de vignes, sur 84 communes, réparties sur 3 départements : le Var, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes. Avec une production de 90% de rosé, 6,5% de rouge et 3,5% de blanc, le vignoble des Côtes-de-Provence est une véritable mosaïque de terroirs qui donne des vins à la typicité très marquée. Avec plus de 25 cépages autorisés, Trois Fois Vin fait un focus sur les 5 cépages rouges principaux : Cinsault, Grenache noir, Tibouren , Mourvèdre, et Syrah. Ils doivent représenter, selon le cahier des charges officiel, au moins 70% de l’encépagement de l’AOP Côtes-de-Provence.

La Syrah

Ce cépage, aux petites baies, à la peau noire et aux reflets bleutés, à une chair ferme juteuse et bien sucrée. Il est planté sur 14 600 hectares en Provence. La Syrah est un cépage qui se plaît dans les climats tempérés et chauds qui confèrent aux vins une grande qualité et une couleur intense et profonde. Elle est connue pour ses parfums de fruits rouges et noirs, ses notes florales et épicées comme l’eucalyptus, le poivre et la réglisse. Rude dans sa jeunesse, car riche en tanins, elle est particulièrement apte à la garde. Avec les années, son évolution apporte au vin une grande puissance aromatique. Des nectars à la fois fins, complexes, tanniques et charpentés aux notes caractéristiques de vanille et de fruits rouges confits, à la robe rouge profond presque noire. C’est un cépage qui supporte bien le passage en fût de chêne. 
Pour les vins rosés, elle délivre une robe souvent couleur framboise brillante, aux arômes fins et très fruités, toujours très agréables à boire. 

Le Grenache noir

Arrivé en France au Moyen-âge en provenance directe d’Aragon en Espagne, c’est un cépage très qualitatif et au jus abondant. Il s’adapte au soleil, et aux sols graveleux ou caillouteux peu acides.
Il est rare de le trouver en monocépage, le Grenache participe à l’assemblage de rosés aromatiques et soyeux. Les rouges jeunes offrent des arômes élégants de petits fruits rouges. Avec l’âge, il évolue vers des notes amples, épicées et parfois de cuir. Il devient puissant, coloré et généreux. Il peut s’associer à la Syrah, au Carignan et au Mourvèdre.

Le Grenache donne aussi des vins doux naturels aux arômes intenses d’épices, de cacao, café, caramel et fruits secs.
Aujourd’hui, ce cépage est l’un des plus cultivés au monde avec environ 200 000 hectares plantés. 

Un concours annuel lui est même consacré depuis 2013 à Perpignan , le “Concours Grenaches du monde“. L’édition 2019, à réuni 869 vins majoritairement issus de Grenache, en provenance de 6 pays : France, Espagne, Italie, USA, Chili, Afrique du Sud. 177 médailles d’or et 95 médailles d’argent ont ainsi été décernées! 

Le Cinsault

Ce cépage d’origine provençale est traditionnellement mélangé au Grenache, la Syrah et le Mourvèdre ! Ses baies sont grosses, en forme d’olives, et à la saveur toujours douce. Largement utilisé en Provence, sur des sols fertiles, il est très résistant à la sécheresse. Le Cinsault entre dans l’élaboration des vins rosés, et y apporte légèreté, fraîcheur, finesse et fruité. Ce sont souvent des vins vraiment rafraîchissants ! En rouge, le Cinsault donne des nectars de caractère, généreux, fins et parfumés de grenade, framboise ou nectarine. Ce cépage offre un bel équilibre en bouche entre vivacité et rondeur. 

Le Tibouren

Voici un cépage typiquement provençal que les Romains auraient probablement apporté d’Asie Mineure, l’Anatolie orientale actuelle. En France, on ne le trouve nulle part ailleurs que dans le Var, sinon un peu en Bulgarie et au nord de l’Italie. Le Tibouren est un cépage rouge aux grappes généreuses et à la peau d’un beau noir bleuté. Élégant, joliment fruité avec du goût et une structure en bouche aux notes épicées, il est généralement utilisé pour l’assemblage des rosés. En rouge, il produit un vin aux tanins souples, typiquement provençal. 

Le Mourvèdre

Originaire d’Espagne, probablement de la ville de Murviedro dans la région de Valence, le Mourvèdre est un cépage délicat aux grains d’un beau noir bleuté et à la peau épaisse. Avide de soleil, il aime particulièrement les terroirs chauds et calcaires comme ceux de la Provence. Il donne des vins charpentés aux tanins fins et bien affirmés exprimant dans leur jeunesse des arômes de fleur d’acacia, de violette et de mûre. En vieillissant, il développe toute sa palette aromatique fruitée, un beau velouté et une grande souplesse, le tout, accompagné de notes caractéristiques d’épices, de poivre, de cannelle, de cuir, et de musc. Il est utilisé en monocépage ou assemblé avec le Grenache noir et la Syrah.

Un petit secret en avance, pour les abonnés Trois Fois Vin des box Echanson et Cachottiers ? Une pépite rouge des Côtes-de-Provence issue d’assemblage de 40% Mourvèdre et de 60% Syrah risque de se diriger vers vos maisons. Mais chut … On ne vous en dit pas plus, juste qu’il sort clairement des sentiers battus. Une cuvée rare, et confidentielle comme aime à vous les faire découvrir Marie-Dominique Bradford.

Autres articles du blog de Trois Fois Vin qui pourraient vous intéresser:

Les 5 meilleurs cépages rouges

Cépage grenache

A la découverte du Grand Vin rosé du Château La Coste en Provence

LE MEILLEUR DU VIN DANS UNE BOX CHAQUE MOIS

Aliquam tempus dictum quis, id ut elit. elit. commodo