Château des Arras

BORDEAUX SUPÉRIEUR 2018- Cuvée Hestia

Château des Arras – BORDEAUX SUPÉRIEUR 2018 Cuvée Hestia est le deuxième vin des box Tastevin et Buissonniers du mois de Décembre 2021.

Ce sont 3 drôles de dames qui sont à l’origine de cette belle cuvée (merlot, cabernet franc, cabernet-sauvignon) dont les vignes sont en conversion en agriculture biologique. Ce vin est expressif avec une belle concentration et des notes subtiles boisées.

Idéal avec une terrine de campagne, un rôti de boeuf et compotée d’échalotes, un gratin de patate douce aux 4 épices.

9,90€
8,42€ Pour les abonnés
Ajouter au panier

UGS : TB1221B Catégorie :

Nez

framboise, cassis, pointe de réglisse

Bouche

concentration, tannins veloutés, long en bouche

Garde

2-3 ans mais délicieux sans attendre !

Service

16-18°

Accords Mets-Vin - Vin rouge - Château des Arras

terrines de campagne, rôti de boeuf et échalotes, gratin de patates douces et 4 épices

Le vin

La particularité de ce château viticole, c’est que les vignes sont entourées de murs. Un vrai clos de 19 hectares. D’ailleurs il n’en existe que deux dans la région. Les ceps de vigne sont bien protégés, craignent moins le gel, mûrissent mieux et contribuent à faire de ce "petit" Bordeaux un grand vin ! Âgées de 50 ans, les vignes de merlot, cabernet franc et cabernet-sauvignon produisent des raisins sains qui sont ramassés bien mûrs (on est loin des Bordeaux verts et astringents…) et égrappés pour une belle rondeur et un sacré caractère !

Le domaine

Claudine, Anne-Cécile et Marie-Caroline : trois drôles de dames de la viticulture. La première prend les rênes du domaine après le décès de son mari en 1993. La deuxième « a toujours sû qu’elle reprendrait un jour ». à 29 ans, c’est chose faite, c’est elle qui gère viticulture et vinifications. La troisième part en Nouvelle-Zélande et y vend du vin avant de sentir l’appel d’épauler sa sœur dans le renouveau de cette belle propriété. Leur manoir au XVème siècle dominant la Dordogne et entouré de larges fossés, était plus un poste militaire qu’un château féodal. Après des agrandissements et deux transferts de propriété au XVIIème et XVIIIème, la famille Rozier devient propriétaire en 1899. Deux générations de bâtonniers de Bordeaux, dont Jean Rozier qui fût le grand avocat des vins de Bordeaux et écrivit de nombreux ouvrages sur le droit de la vigne et du vin. L’avenir s’annonce bien avec de grands projets d’oenotourisme. à suivre ! D’ici là, je vous présente leur toute dernière cuvéen avec sa pyramide d’animaux qui représente la famille.

Vous aimerez aussi
Club Trois fois vin

Abonné Trois Fois Vin ?
Profitez de -15% sur notre cave en ligne !

Les actualités à savourer