fbpx

Archives

Quels verres pour déguster du vin ?

 

différentes formes de verres à vin

Le verre à vin est un outil essentiel de l’amateur comme du professionnel de l’œnologie. Il existe de nombreuses formes et modèles de verres, dont certains ne sont pas toujours adaptés à la dégustation. Ensemble, faisons le point sur les caractéristiques primordiales pour un « bon verre ».
Tout d’abord, il doit s’agir d’un verre à pied pour pouvoir tenir le verre sans réchauffer son contenu avec ses mains et pouvoir regarder sa robe.

Il doit également être transparent et sans couleurs ni gravures pour pouvoir regarder sa couleur.

Puis, il doit être en forme de tulipe (plus étroit à l’ouverture) afin de concentrer les arômes vers le nez.

Enfin il doit être d’une taille suffisante pour que le vin n’y occupe qu’un tiers de son volume. Cela lui permettra de s’aérer et de libérer tous ses arômes.

Par ailleurs, il faut bien évidemment qu’il soit propre. Cela permet de ne pas altérer le goût, les parfums ou l’aspect visuel du vin. Nous vous rappelons que vos verres doivent être lavés à l’eau chaude avec un tout petit peu de produit, avant d’être rincés à l’eau chaude et séchés avec un torchon propre de très bonne qualité. Ainsi, vous les garderez éclatants et sans trace !

 

Quelle(s) forme(s) pour les meilleurs verres ?

 

Il existe des verres dits INAO (du nom de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité, en charge notamment des appellations), qui regroupent ces particularités principales. Ils permettent de déguster à peu près tous les vins. Si vous ne deviez en avoir qu’un, ce serait probablement celui-ci !

 

Les verres à vin rouge sont souvent plus grands que les verres à vin blanc, car ils ont besoin de plus d’aération et donc de plus de contacts avec l’air pour libérer leurs arômes. Il s’agit d’une règle générale, mais qui se vérifie très souvent.

 

Vous trouverez aussi des verres « à Bourgogne » et des verres « à Bordeaux ». Loin de n’être que « gadget », cette différenciation magnifie les arômes et les saveurs des uns et des autres en fonction de leurs cépages de prédilection.

 

Attention aux arguments marketing

 

D’autres formes, que l’on voit pourtant régulièrement, ne sont pas vraiment adaptées à une bonne dégustation.

Les verres dits « ballon » sont souvent un peu trop larges à l’ouverture car plus ronds qu’allongés. Ils ne sont donc pas idéaux.

Pour les champagnes, oubliez la coupe car elle est également beaucoup trop large et ouverte et laisse s’échapper toutes les arômes des vins effervescents. Privilégiez une flûte – pas trop effilée non plus -, ou même un verre à vin normal. Il transmettra parfois mieux encore toute la subtilité des bulles et des arômes.

Enfin, certaines marques de verres de sommelier vendent parfois des gammes déclinant des verres par type de vin consommé : une forme pour les vins rouges tanniques, une autre pour les blancs liquoreux …

Au-delà de l’aspect marketing et de l’efficacité qui n’est pas flagrante, il vaut mieux avoir un jeu de bons verres identiques et qui conviennent pour tous les vins.

 

Vous l’aurez donc compris, en matière de verrerie œnologique, mieux vaut miser sur le classique et les valeurs sûres !

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :