Archives

Pourquoi les bouteilles de vin ont-elles des formes différentes ?

 

Vous avez peut-être remarqué que les bouteilles de vin n’ont pas toutes la même forme ? Trois Fois Vin vous explique pourquoi et vous donne quelques repères pour pouvoir déclarer en un coup d’œil : « Celle là, rien qu’à sa forme, je peux vous dire que c’est une bourguignonne ! »

A l’origine des différentes formes de bouteilles de vin: tradition et de réglementation !

La bouteille est une innovation qui s’est largement diffusée à partir du XVIIIème siècle. Son utilisation s’est standardisée lorsqu’on a réalisé que le vin se conservait mieux en bouteille qu’en fût ! Très vite sa contenance est fixée à 75 cl (découvrez ici pourquoi !). En revanche, la forme de la bouteille varie. Certaines sont élancées, comme les Alsaciennes par exemple, tandis que d’autres seront bombées, droites, ou plus trapues (le clavelin du Jura). On en trouve même arborant des armoiries, telles des précieuses exhibant leurs lettres de noblesse ! Alors, peut-on trouver un dénominateur commun dans ce joyeux méli-mélo ? La réponse est oui !

La forme des bouteilles est fonction des régions

L’histoire et la tradition ont façonné les formes des bouteilles, qui sont bien souvent le reflet de leur région d’origine.

forme des bouteilles de vin différentes

La Bourguignonne

Pansue, haute, aux épaules douces et au col fin, dotée d’un fût (partie la plus large) de forme légèrement conique (Château Haut-Brion l’utilise d’ailleurs toujours), voici la bouteille Bourguignonne, plusieurs teintes sont possibles, telle la « feuille morte » pour rappeler sa couleur ! Elle apparait en Bourgogne à la fin du 17ème siècle et est aujourd’hui répandue partout dans le monde.

La Bordelaise
… aussi appelée « frontignan » ! Auparavant, les bouteilles de Bordeaux étaient en forme de cônes ; mais comme ce n’était ni très pratique, ni très solide, elles sont devenues cylindriques. Synonyme de vin qualitatif, elle est adoptée dans plusieurs autres régions, qui n’ont pas leur bouteille attitrée !

La Ligérienne

Elle ressemble à la bouteille bourguignonne, en plus fine. Le blason du Val de Loire est gravé sur l’Angevine, tandis que la bouteille utilisée pour les Muscadets porte le nom de l’appellation au bas du fût.

La Provençale

On recense deux formes de bouteilles pour l’appellation Côtes de Provence : les vins de propriétaires sont embouteillés dans des « flûtes à corset » (dont la base est plus resserrée), tandis que les négociants eux utilisent la « Côte-de-Provence ». Mais on trouve souvent la forme bordelaise, plus « chic ».

La Rhodanienne

Elle porte la mention Côtes-du-Rhône gravée aux épaules. Vous remarquerez qu’une partie des Châteauneuf-du-Pape peuvent même graver le blason pontifical !

La Flûte d’Alsace

Tout en finesse et en élégance, c’est la plus haute des bouteilles, dont la forme spécifique est même protégée par un décret datant de 1955 !

Le clavelin du Jura
Cette bouteille est uniquement utilisée pour le vin jaune du Jura. Sa contenance de 62 cl représente la quantité restante de 75cl de vin jaune ayant passé 6 années en fûts : hé oui, comme on ne « ouille » pas le vin jaune, une partie s’évapore ! (Ouiller consiste à ajouter régulièrement un peu de vin de façon à maintenir toujours le niveau de vin dans le fût à son maximum)

Deux types de bouteilles seulement sont obligatoires : la Flûte d’Alsace et le Clavelin, pour les vins candidats à l’appellation « Alsace » ou « Vin jaune ».

Des bouteilles dont la forme s’est exportée partout en France et dans le monde !

Avec ces principales caractéristiques, facile d’identifier d’où vient un vin juste à sa bouteille ? Oui et non, car la forme de la bouteille n’est pas un brevet interdisant les producteurs d’autres pays ou régions de fabriquer des bouteilles similaires. Ainsi, on retrouve la bouteille bordelaise ailleurs qu’à Bordeaux, dans Sud-Ouest et le Languedoc par exemple, mais également en Afrique du Sud, au Chili, aux États-Unis, en Italie, en Crète, en Autriche et en Hongrie. La Bourguignonne se retrouve en Savoie, en Loire, en Beaujolais, en Languedoc, dans la vallée du Rhône mais aussi en Italie, en Afrique du Sud et en Nouvelle-Zélande !

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :